Me Pierre Bilodeau. Photo : LinkedIn
Me Pierre Bilodeau. Photo : LinkedIn
Me Pierre Bilodeau commence cette semaine sa « nouvelle vie professionnelle ». Le Barreau 2012 rejoint l’équipe de Juris Concept à titre de Directeur, solutions droit corporatif.

Juris Concept est une entreprise spécialisée dans la conception de logiciels de gestion pour avocats. Avant de s’y joindre, Me Bilodeau travaillait pour le Centre de Recherches et d’Analyses sur les Corporations (CRAC). Il y occupait également un poste de direction.

« Il s’agit définitivement d’un défi unique », nous a confié Me Bilodeau.

« Cela me permet de transporter mon expérience en tant que gestionnaire dans le domaine des services corporatifs au sein d’une entreprise qui est le leader de son domaine ».

« C’est une belle occasion, ajoute-t-il. Je pourrais les aider à poursuivre leur mission et à faire évoluer la pratique du droit corporatif au Québec ».

Juris Concept abonde dans le même sens. Avec cette embauche, l’entreprise espère « demeurer un meneur en matière de solutions technologiques en droit corporatif au Québec ».

Le « grand saut »

Au bout du fil, Me Bilodeau expose volontiers ses motivations. « J’aimerais faire évoluer la pratique du droit au Québec », mentionne-t-il.

« Lors de mes premières discussions avec le président de Juris Concept, Alain Dubois, c’est devenu rapidement évident, pour moi, que notre association allait être bénéfique. »

Maintenant en poste, le Barreau 2012 compte aider l’entreprise à « mettre l’accent » sur son module de droit corporatif. Une façon de l’aider à développer cet aspect de sa pratique.

C’est d’ailleurs en grande partie ce à quoi ressemblera son quotidien. À l’aide d’une équipe de programmeurs, il contribuera à « faire évoluer » ledit module, une « bibitte » un peu à l’écart des autres modules qu’offre JurisÉvolution, le logiciel « phare » de Juris Concept.

« JurisÉvolution est constitué de plusieurs modules. Les avocats en droit du travail, les avocats en droit de la famille, etc. ont tous des modules pour eux. Le droit corporatif est un peu une bibitte à part. Mon rôle sera de la faire évoluer. »

Du papier au numérique

Mais, plus largement, l’avocat laisse aussi entrevoir quelques objectifs « personnels ».

« Il y a à peu près 80 % des livres de société qui sont en format papier, présentement, au Québec. Vingt pour cent seulement sont en format électronique. Moi, mon objectif, c’est carrément de changer cela », explique-t-il.

Me Bilodeau espère renverser ce ratio d’ici trois ans.

Outre de l’efficience pour les entreprises, il admet être sensible à cette cause.

« J’ai une maîtrise en droit international de l’environnement. Pour moi, cette empreinte environnementale de livres papier n’a plus sa raison d’être ».

Sa première semaine à peine terminée, nous pouvons déjà constater une chose : un grand défi attend Me Bilodeau.

Autres engagements

Me Bilodeau est un acteur connu du monde juridique. Il a notamment fondé la Juri Course, en plus d’avoir été président du chapitre montréalais d’IPMA et co-président d’ACAMS Montréal.

Il a animé et participé à de nombreux webinaires et conférences au Québec et au Canada.

Bachelier en droit de l’Université Laval, il a complété sa maîtrise en droit international et transnational en 2005. Il détient aussi un certificat en sciences politiques et un DESS en gestion de HEC Montréal.