Mes Mylène Lemieux, Mathieu Jacques et Alexandra Paquette. Photos : LinkedIn et site web du Jeune Barreau de Montréal
Mes Mylène Lemieux, Mathieu Jacques et Alexandra Paquette. Photos : LinkedIn et site web du Jeune Barreau de Montréal
La 36ème édition de la clinique juridique téléphonique se déroulera les 24 et 25 avril prochains. Organisée au printemps et à l’automne chaque année, elle permet aux jeunes avocats de donner des conseils juridiques gratuits à la population dans différents domaines du droit.

« Plus d’une centaine de bénévoles participent à chaque événement. Les parajuristes et les étudiants s’occupent de l’organisation et d'écouter les situations pour ensuite les référer aux avocats dans le domaine de droit attitré. Les avocats répondent aux questions et les conseillent au mieux de leur connaissance » explique Me Mylène Lemieux, la présidente du JBM.

En faisant cela, les jeunes avocats acquièrent plus de connaissances et offrent des solutions concrètes à des situations diverses et conflictuelles.

Selon la présidente, l’automne passé, le droit de la famille a été la catégorie la plus sollicitée ayant 22% des appels mais d’autres catégories telles que dans le droit administratif et droit du travail étaient aussi demandées. On parle aussi beaucoup de questions portant sur les contrats.

Malgré la pandémie, la clinique a toujours été maintenue et tout le monde travaille à distance. Des rencontres et des échanges entre bénévoles se font régulièrement à travers différents moyens technologiques dont les médias sociaux et les plateformes de rencontre virtuelle.

« Je le fais depuis l’automne 2017. À titre d’avocat, je me sens officier de la justice. C’est mon devoir de contribuer au public », rétorque Me Mathieu Jacques, avocat plaidant chez procureur général du Québec. Avant même qu’il ne devienne vice-président du JBM, il a toujours participé aux cliniques téléphoniques.

Selon lui, cet engagement lui permet de démystifier les enjeux juridiques au grand public et d’en apprendre plus sur sa profession. « C’est gratifiant d’aider les gens, de trouver des solutions et d’en faire le suivi après. Je ne m'ennuie jamais pendant ces deux journées », explique-t-il.

Pour Me Alexandra Paquette, avocate chez Surprenant Magloé Avocats, elle s’est engagée depuis son stage en commençant en tant que réceptionniste il y a 4 ans. « Depuis mon assermentation, je sentais le devoir de redonner à la société et la clinique juridique le permet de manière concrète », affirme la jeune avocate qui s’implique actuellement dans l’administration de l’Association.

Pratiquant dans le droit carcéral et criminel, son domaine n’est pas très demandé. Toutefois, elle peut recevoir une dizaine d’appels par jour et répondre aussi à des questions d’ordre administratif.

Pour cette prochaine édition, les bénévoles affichent complet et les partenaires sont présents aussi. « Nous avons des bénévoles fidèles et de nouvelles têtes qui seront au rendez-vous , soutient Me Mylène Lemieux, nous remercions nos partenaires et nos avocats qui sont au cœur de l’événement ».