Frantz Saintellemy, président et COO de LeddarTech. Photos : Sites web de l’Université de Montréal et de FORPIQ
Frantz Saintellemy, président et COO de LeddarTech. Photos : Sites web de l’Université de Montréal et de FORPIQ
Avocats, préparez-vous : la 11e édition du FORPIQ est à vos portes. L’événement aura lieu le 13 mai prochain, en ligne.

Intitulé Propulser l’innovation par la propriété intellectuelle, cet événement est reconnu par le Barreau du Québec comme une formation continue d’une durée de cinq heures.

Joint par Droit-inc, Me Ismaël Coulibaly, du cabinet Benoît & Côté, y parle d’un « rendez-vous incontournable » pour les avocats et professionnels de la propriété intellectuelle.

Dirigeants d’entreprises, startups, investisseurs et intervenants gouvernementaux seront également de la partie. D’ailleurs, l’événement se tient sous la présidence d'honneur de Frantz Saintellemy, président et COO de LeddarTech.

LeddarTech est un leader mondial dans le domaine de la conduite autonome.

« Un lieu unique de rassemblement »

Me Coulibaly persiste et signe.

Membre du comité organisateur de ce onzième FORPIQ, un acronyme pour Forum International de la Propriété Intellectuelle-Québec, il se dit très fier par le travail « formidable » accompli par le comité, un regroupement de bénévoles spécialisés dans le domaine du droit et de la propriété intellectuelle.

« C’est un événement de haut calibre pour les gens qui ont un intérêt pour l’innovation, la technologie et la propriété intellectuelle ».

Il est persuadé que les participants trouveront leur compte lors de l'événement, quel que soit leur profil.

« C’est un lieu unique de rassemblement. Le FORPIQ vise à promouvoir un partage des connaissances et à développer de meilleures pratiques pour développer des stratégies de création, de développement, de croissance, d’exploitation et de monétisation de la propriété intellectuelle », soutient-il.

En d’autres mots, l’événement se donne pour raison d’être d’aider « les entreprises canadiennes à développer une stratégie de propriété intellectuelle solide ».

Est-ce dire qu’il ne convient pas aux avocats ? Non, selon le Barreau 2013. Me Coulibaly soutient que les professionnels du droit acquerront une « perspective d’entreprise », réussiront à mieux comprendre la réalité de leurs clients d’affaires.

Par « perspective d’entreprise », il veut dire que les juristes pourront rencontrer des dirigeants qui ont réussi à élaborer des stratégies de propriété intellectuelle pour leur entreprise.

« Il y a beaucoup d’entreprises qui seront sur place, justement, pour en apprendre plus sur la propriété intellectuelle, et sur les façons dont elles peuvent en tirer parti. Il y a vraiment un aspect de rencontres et de développement d’affaires pour les avocats ».

Pour tous les goûts ?

Au programme ?

Une journée bien remplie, selon Me Coulibaly. Avec un menu composé de stratégies de brevets, de rencontres sur l’intelligence artificielle, sur le transfert technologique ou encore sur le financement de la propriété intellectuelle.

« Il y aura des kiosques, sur place. Les partenaires de l’événement auront des kiosques dans lesquels ont peut rencontrer les différents intervenants, poser des questions, échanger. C’est vraiment une dynamique d’échanges que nous voulons mettre en place ».

Rappelons que la 11e édition du FORPIQ se tiendra le 13 mai prochain.

Pour s’y inscrire, cliquez ici.