Me Sonia Paulus. Source : Site web de Sainte-Marthe-sur-le-Lac
Me Sonia Paulus. Source : Site web de Sainte-Marthe-sur-le-Lac
Le contentieux de la Commission municipale du Québec n’a pas été tendre envers Me Sonia Paulus, la mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac…

« Mme Paulus n’est pas un simple citoyen. Mme Paulus est mairesse administratrice de la Régie de police (de Deux-Montagnes). Au surplus, Mme Paulus est avocate également (...) ce qui fait en sorte qu’elle doit être doublement prudente », expliquait, selon Le Journal de Montréal, l’avocat de la CMQ, Nicolas Dallaire.

Me Dallaire reproche à la mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac d’être intervenue auprès de la Cour municipale de Deux-Montagnes au sujet d’un constat d’infraction remis à un citoyen de Pointe-Calumet.

Me Paulus serait intervenue à la demande de Sonia Fontaine, la mairesse de Pointe-Calumet. Elle aurait tenté d’identifier le procureur mandaté pour traiter la contravention, en contactant le greffe de la Cour municipale.

Cette intervention aurait suscité un « malaise » selon Me Dallaire, comme le rapporte le Journal.

L’avocat de Sonia Paulus, Me Nicolas Plourde, de son côté, a admis l’intervention tout en assurant qu’il ne s’agissait pas d’une tentative visant à influencer le dossier.

« Le but (de cette intervention) était simplement de préparer un affidavit présentant de nouveaux faits et de le transmettre au procureur de la Ville, a-t-il expliqué d’après Le Journal de Montréal. C’est juste ça qu’elle a fait. Elle n’a pas tenté de convaincre quiconque d’annuler le constat ».

Contactée par Droit-inc, Me Paulus n’a pas donné suite à notre demande d’entretien.