Source  : Shutterstock
Source : Shutterstock
La pandémie a détruit de nombreux repères et les routines qui séparaient le domicile du cabinet. Il suffit de penser au temps du trajet pour se rendre au bureau: c’était un moment propice à passer d’un monde à l’autre.

Les mesures sanitaires et le confinement à la maison ont tout bousculé. En travaillant à domicile, la frontière entre bureau et vie personnelle a éclaté.

À présent, on s’apprête à prendre un rythme nouveau, soit en restant à la maison sur le long terme, soit en travail hybride, soit en retournant pour de bon au bureau. Dans ces trois situations, il est temps de rétablir des limites, souligne Attorney at Work.

Pourquoi des limites?

Il faut d’abord comprendre que de telles limites sont nécessaires. Imaginez que vous n’ayez aucune limite: vous pourriez accepter tout le travail qu’on vous transmet, quitte à vous sentir dépassé. Et vous ne vous autoriseriez jamais à dire non, ce qui finirait par créer un sentiment de découragement.

Des limites vous permettent de prendre soin de vous-même, mais aussi de vos clients. Ces limites sont nécessaires parce qu’elles sont un signe que vous vous respectez; et elles poussent vos collègues et vos clients à vous montrer du respect.

Prendre une pause

Tracer une frontière entre bureau et vie perso, c’est accepter de ne pas être disponible tout le temps. Pour être un meilleur avocat, il faut prendre le temps de se ressourcer. Cela signifie prendre du temps libre, que ce soit en journée, en fin de semaine ou en vacances. Il n’y a pas de règle unique quant à savoir quand prendre une pause. La seule règle est de la prendre quand on en a besoin. Encore faut-il accepter de reconnaître ce besoin, et aussi accepter de prendre le temps de satisfaire ce besoin.

Clarifier ses valeurs et ses responsabilités

Les limites naissent de nos valeurs et de nos priorités. Plus nous sommes clairs sur ces sujets, plus il est facile de tracer des limites. Cela commence par se demander ce qui est important pour vous, ce que vous voulez, comment vous voulez être traité, et ce que vous tolérez.

Professionnellement, vos responsabilités doivent être claires. Cela vous permet de savoir quand il est pertinent de dire non à un surcroît de travail.

Dans votre vie personnelle, les responsabilités doivent être définies tout aussi clairement afin que chacun contribue à sa juste part, sans que cela empiète sur sa vie professionnelle.

Affirmer ses limites

Une fois nos limites tracées, il est important de les communiquer à nos entourages personnel et professionnel. Cela permet d’éviter que les limites soient franchies. On peut aussi communiquer nos limites lorsqu’elles sont franchies. Cette communication doit se faire de manière respectueuse, tout en étant claire.

Affirmer ses limites peut entraîner des réactions négatives, voire de l’incompréhension. Nos entourages peuvent se sentir contraints d’en faire plus, à notre place. Seule une conversation respectueuse permettra d’expliquer vos limites, et ce sur quoi elles reposent: vos valeurs et vos responsabilités.

Apprendre à dire non

Il vous faut à présent tenir vos limites pour de bon. Cela signifie que vous devrez savoir dire non, parfois. Pour certains, il faudra apprendre à dire non: un non concis, ou un non suivi d’explications.

Mais dans tous les cas, un non clair et précis. Celui qui montre que votre temps a de la valeur.