Le juge Bertrand St-Arnaud. Source : Archives
Le juge Bertrand St-Arnaud. Source : Archives
Lors de l’audience du 10 septembre dernier, les médias ont appris que le juge Bertrand St-Arnaud a envoyé une lettre d’excuse à la stagiaire en droit après qu’elle ait porté plainte contre lui.

Dans cette lettre, le juge admet que son comportement « n’a pas été à la hauteur » et qu’il en est désolé. « J’aurais assurément dû m’exprimer d’une manière plus posée et je vous réitère donc mes excuses », écrit-il dans la lettre dévoilée lors de l’audience.

La stagiaire Myriam Gobeille a accepté ses excuses et a décidé de retirer sa plainte. Mais le comité d’enquête du Conseil de la magistrature du Québec a tout de même procédé à l’enquête.

Pendant les auditions, les avocats des deux parties ont demandé au comité d’enquête de « fermer » le dossier.

« Une réprimande contre le magistrat ne serait pas utile étant donné qu’il a présenté des excuses et que la stagiaire en a apprécié la sincérité », a indiqué Me Giuseppe Battista qui représente le juge, au Journal de Montréal.

Rappelons que le juge St-Arnaud fait l’objet d’une enquête disciplinaire du Conseil de la magistrature du Québec à la suite d’une plainte déposée en novembre 2020 par la stagiaire en droit.

Le comité d’enquête a prévu de rendre sa décision plus tard, cet automne, concernant ce dossier.