Me Lucie Roy, de Le Corre et associés, et Me Jean-Luc Dufour, de Poudrier Bradet avocats.
Me Lucie Roy, de Le Corre et associés, et Me Jean-Luc Dufour, de Poudrier Bradet avocats.
Me Lucie Roy, de Le Corre et associés, et Me Jean-Luc Dufour, de Poudrier Bradet avocats, ont une formation à vous proposer. Et vous risquez de trouver le sujet d’actualité !

Intitulée L’effet juridique de la COVID-19 dans les milieux de travail, cette formation, de l’ABC-Québec, aura lieu mercredi prochain entre 12h30 et 14h00.

Dans un marché de l’emploi ou des concepts comme « vaccination obligatoire », « passeport vaccinal » et « télétravail » abondent, Mes Roy et Dufour proposent d’examiner les tensions entre les droits fondamentaux des salariés et les droits et obligations des employeurs

Un sujet tout chaud, qui sera incarné à partir d’enjeux vécus par les clients, syndicats ou employeurs des conférenciers.

L’événement se tiendra en ligne via Zoom webinaire.

Les employeurs et l’adaptation

Jointe par Droit-inc, Me Roy explique que cette formation s’adresse à tous les juristes qui s’intéressent aux impacts de la pandémie sur les milieux du travail. Elle espère, plus précisément, offrir à ces derniers « les outils nécessaires pour mieux comprendre les défis auxquels sont confrontés les employeurs et les syndicats » dans le contexte pandémique.

« Sous les grands thèmes de la preuve de vaccination, de la vaccination obligatoire et du télétravail, la formation fait le point sur les situations auxquelles sont confrontés les employeurs, notamment en matière du respect de la vie privée et du droit à l’intégrité physique des salariés. Un tour d’horizon jurisprudentiel en matière de droit de l’emploi et du travail mettra également en lumière certains enjeux soulevés par la pandémie », nous indique-t-elle.

Cette volonté affichée cadre avec l’idée maîtresse de leur conférence, le message que Mes Roy et Dufour désirent faire comprendre à leur auditoire.

« Nous voulons que les participants retiennent que la pandémie que nous vivons actuellement exige une grande capacité d’adaptation de la part des employeurs », ajoute Me Roy. Et c’est vrai, selon eux, tant pour la protection des droits fondamentaux des salariés que du maintien et de la continuité des activités de l’entreprise.

Raison de plus pour les employeurs de « s’assurer d’analyser adéquatement la situation avant d’imposer des exigences aux salariés qui affecteraient leurs droits. »

Et pour les réticents ?

Tous s’accordent pour dire que la pandémie bouleverse plusieurs aspects de votre vie. Mais que dire aux réticents, ceux qui, par exemple, hésiteraient à s’inscrire à cette formation ?

Me Roy a une réponse toute faite pour ces derniers.

« Je dirais à (ces juristes) que cette formation est le portrait en date d’aujourd’hui d’une situation jusqu’ici inédite et qu’elle a été élaborée en ayant en tête les principales préoccupations des employeurs face à la vaccination obligatoire, à la preuve vaccinale et au télétravail. »

Et s’il reste un ou deux sceptiques ?

« Je lui dirais aussi que le cadre législatif et jurisprudentiel qui sera abordé lors de cette formation lui apportera des réponses concrètes à certaines de ces questions et lui fournira des pistes de réflexion afin qu’il soit mieux outillé pour conseiller adéquatement ses clients face aux enjeux de la COVID-19. »

Pour vous inscrire à la formation, cliquez ici.