Me Étienne Cloutier. Source: Site web de l'Université d’Ottawa
Me Étienne Cloutier. Source: Site web de l'Université d’Ottawa
La Fondation du Barreau du Québec a révélé les gagnants de son concours juridique, édition 2021 et lance sa prochaine édition.

« Depuis sa création, la Fondation du Barreau du Québec encourage les auteurs qui font avancer les connaissances en droit en s’intéressant à des sujets novateurs et en y apportant une analyse critique et pertinente. Nous annonçons aujourd’hui notre édition 2022 qui viendra récompenser ceux qui font avancer les connaissances en droit », souligne Me Tamara Davis, la cheffe de la direction.

Voici les gagnants de cette année…

La professeure Jennifer Quaid. Source: Site web de l'Université d’Ottawa
La professeure Jennifer Quaid. Source: Site web de l'Université d’Ottawa
Catégorie Article juridique

Me Étienne Cloutier a remporté le prix du meilleur article avec son article intitulé A Tale of Two Metaphors: A Narrative Take on the Canadian Constitution et publié dans la Revue de droit McGill en 2020.

Depuis 2019, Me Cloutier pratique à titre de conseiller juridique au secrétariat du Québec aux relations canadiennes pour le Ministère du Conseil exécutif du Gouvernement du Québec.

La professeure Jennifer Quaid a reçu la mention honorable dans la catégorie article pour sa publication intitulée The Limits of Legislation as a Tool of Reform : A Study of the Westray Reform to Organizational Sentencing et publiée dans la Revue juridique Thémis en 2020.

Elle est professeur agrégée et vice-doyenne à la recherche à la Section de droit civil à l’Université d’Ottawa. Son expertise se concentre en droit pénal des entreprises, gestion responsable et pratiques commerciales éthiques.

Me Eric H. Reiter. Source: Site web de l’Université de Concordia
Me Eric H. Reiter. Source: Site web de l’Université de Concordia
Catégorie Monographie

Me Eric H. Reiter a reçu le prix pour la meilleure monographie pour son article Wounded Feelings: Litigating Emotions in Quebec (1870-1950), publié par l’University of Toronto Press en 2020.

Il travaille en tant que professeur à l’Université de Concordia. Ses recherches et enseignement portent les aspects historiques du droit comparatif aux niveaux provincial, fédéral et international.

La professeure Louise Langevin. Source: Site web de l’Université Laval
La professeure Louise Langevin. Source: Site web de l’Université Laval
La professeure Louise Langevin a également été récompensée pour la meilleure monographie grâce à sa publication « Le droit à l'autonomie procréative des femmes : entre liberté et contrainte », publiée par les Éditions Yvon Blais en 2020.

Embauchée en 1991, elle occupe le rang de professeure titulaire à la Faculté de droit de l’Université Laval. Elle est également titulaire de la Chaire de recherche Antoine-Turmel sur la protection juridique des aînés.

Le professeur Amissi Melchiade Manirabona. Source: Site web de l’Université de Montréal
Le professeur Amissi Melchiade Manirabona. Source: Site web de l’Université de Montréal
Dans la catégorie monographie, le professeur Amissi Melchiade Manirabona a été récompensé avec une mention honorable pour sa publication publiée par LexisNexis en 2020 et intitulée Introduction au droit des victimes d'actes criminels au Canada.

Depuis 2012, il travaille à titre de professeur agrégé à l’Université de Montréal. Ses cours portent sur le droit pénal au niveau national et international. Il codirige la Clinique juridique sur les droits des victimes d’actes criminels à la Faculté de droit.

Le professeur Yan Campagnolo. Source: Site web de l’Université d’Ottawa
Le professeur Yan Campagnolo. Source: Site web de l’Université d’Ottawa
Le professeur Yan Campagnolo a aussi reçu une mention honorable dans la catégorie monographie pour son article « Le secret ministériel : théorie et pratique », publié par les Presses de l’Université Laval en 2020.

Le professeur Campagnolo occupe le poste de professeur agrégé à la section de Common law de l’Université d’Ottawa. Il s’intéresse au droit administratif, droit comparé, droit constitutionnel, droit de l’accès à l’information, droit international public, fiducies et obligations fiduciales, secrets ministériels et théories politiques et juridiques.

La Fondation vient d’ouvrir les candidatures pour l’édition 2022 du concours. Vous pouvez déposer votre candidature et faire parvenir vos ouvrages avant le lundi 4 avril 2022 ici.