Le couple d’avocats Gabrielle Rouleau et Jonathan B.Roy.
Le couple d’avocats Gabrielle Rouleau et Jonathan B.Roy.
Ils ne se sont rencontrés ni lors de leurs études de droit, ni en voyage, mais par hasard…

Aujourd’hui le couple d’avocats Gabrielle Rouleau et Jonathan B.Roy vivent une année que nombre de leurs confrères avocats appelleraient une année de rêve: ils voyagent aux frais d’Airbnb qui leur offre l’hébergement dans différents pays du monde jusqu’à l’été prochain.

Gabrielle Rouleau et Jonathan B.Roy viennent de passer un mois à Marrakech, au Maroc, puis un mois à Tirana, la capitale de l’Albanie. Ils s’envoleront bientôt pour la Slovénie, avant de séjourner en Italie… et ils commencent déjà à regarder dans quel pays ils iront en février.

C’est en participant à un concours organisé par Airbnb que le couple a obtenu d’être hébergé durant une année dans les hébergements proposés sur la plateforme. Airbnb souhaite notamment promouvoir la possibilité de télétravailler depuis n’importe où dans le monde.

C’est le cas de Me Gabrielle Rouleau, qui travaille quelques jours par mois pour son employeur, le CISSS des Laurentides.

« Mon employeur a consenti à me laisser un congé pour réaliser ce projet, tout en travaillant à distance quelques jours par mois , explique l’avocate, titulaire d’un baccalauréat en droit de l’Université Laval. J’aime beaucoup mon travail; je ne voulais pas le quitter. »

Jonathan B.Roy, quant à lui, ne télétravaille pas. Il a interrompu sa carrière d’avocat il y a plusieurs années, pour assouvir sa soif de voyages.

Après des études de droit à l’Université de Montréal et un stage chez Gowlings, il est nommé directeur des ressources humaines pour la municipalité de Prescott-Russell, en Ontario.

Parallèlement, il passe ses vacances à voyager, quelques semaines par an. Il demande une année sabbatique, mais cela ne lui suffit pas.

« J’ai démissionné, je pensais que ça durerait un an… ça a duré quatre ans », dit Jonathan B.Roy.

Le monde en vélo

Il part alors à vélo pour découvrir le monde: il traversera 40 pays tout au long de 40 000 kilomètres de route, tout en écrivant des articles pour Vélo Mag. Au cours de ce périple de quatre années, il passe une année en Malaisie pour raconter son aventure dans un livre… et reprendre temporairement son activité professionnelle initiale.

« J’ai travaillé à contrats comme avocat à Kuala Lumpur pour une compagnie française », précise-t-il.

Jonathan continue ses aventures à vélo et il développe sa passion pour l’écriture. Vélo Québec lui confie le projet de réaliser la websérie Le Bon monde, où Jonathan va à la rencontre des gens avec son vélo.

« J’ai appris à regarder autour de moi pour repérer la personne qui va me parler », pointe celui qui aime la facilité avec laquelle le vélo permet les rencontres.

Il publie aussi plusieurs livres, dont les Histoires à dormir dehors et un guide de randonnées à vélo autour du monde.

L’avocat-voyageur revient au Québec en mars 2020, contraint au retour par la pandémie. Il poursuit ses aventures à vélo dans la province.

Grâce à AIRBNB

Cet été, il prend connaissance d’un concours de Airbnb, qui offre le gîte à travers le monde à douze voyageurs. Avec sa copine, Gabrielle Rouleau, elle aussi passionnée de voyages et de découvertes, ils sont choisis par Airbnb parmi 314 000 candidats!

« On décide où on va. AirBnb ne nous impose aucune destination, aucun logement: ils veulent notre appréciation sur nos réservations », explique-t-il.

Que pensent leurs amis avocats de ce projet à travers le monde entier? « Plusieurs de mes amis avocats rêvent de ce genre d’opportunités, observe Gabrielle Rouleau. Le feraient-ils? Je ne sais pas… mais ils y pensent… »

Cette expérience sera-t-elle un plus dans le CV de l’avocate? Gabrielle Rouleau répond qu’elle ne voyage pas pour son CV, mais que ce voyage l’enrichit d’expériences.

« Quand on veut être bon dans ce qu’on fait, il faut avoir de l’ouverture d’esprit, être curieux, surtout dans le métier d’avocat, observe-t-elle. Ce genre de projet amène inévitablement à développer constamment de la curiosité. On apprend des choses tous les jours. »

De son côté, Jonathan B.Roy ne se voit pas travailler à nouveau comme avocat, lui pour qui l’écriture a pris une grande place, et qui prépare déjà son prochain livre.