Ainsi en a décidé la juge Johanne Roy ce matin au palais de justice de Québec.

La magistrat a donc entériné la suggestion commune, proposée il y a deux semaines, par la Couronne et l'avocat de Choquette.

Rappelons-le, Bernard Choquette, qui n'est plus membre du Barreau depuis juin 2007, a fraudé, entre 1997 et 2007, une quinzaine de personnalités du monde des affaires, dont Jacques Tanguay, Guy Pelletier et Marie-Claude De Billy.

Bernard Choquette avait reconnu sa culpabilité à 28 accusations de fraude, fabrication de faux et usage de faux, au début du mois. Ses victimes étaient des institutions financières et des gens d'affaires à qui il offrait des occasions d'investissement.

Pour commettre les fraudes, l'individu de 48 ans avait imaginé deux stratagèmes, rappelle le Journal de Québec. Il convainquait ses victimes de lui prêter de l'argent afin d'obtenir des actions de la compagnie Copernic, actions qu'ils n'ont jamais vues.

Il avait également réussi à obtenir de l'argent des gens d'affaires et des institutions financières afin de lancer la compagnie BCK, qui a déclaré faillite quelques mois plus tard.

Les pertes des victimes s'élèvent entre 9 000 et 315 000 $.

Choquette, qui menait un train de vie princier, a lui-même déclaré faillite, l'an dernier. Il vivait depuis de divers métiers.