Ce conflit entre deux gros joueurs de l'exercice témoigne de la concurrence croissante sur ce marché. Source: Shutterstock
Ce conflit entre deux gros joueurs de l'exercice témoigne de la concurrence croissante sur ce marché. Source: Shutterstock
Le géant américain Nike a lancé une poursuite en justice contre Lululemon Athletica, accusant le détaillant de vêtement d'exercice de contrefaçon de brevet pour son nouvel outil d'exercice à la maison Mirror.

Nike affirme que l'appareil électronique de la société de Vancouver pour la diffusion en continu de séances d'entraînement et les applications mobiles qui l'accompagnent enfreignent le « robuste portefeuille de brevets » de Nike, qui protège des décennies d'innovations dans le secteur du sport numérique.

Le géant américain fait valoir que la faute dont elle accuse Lululemon est « objectivement insouciante (...), intentionnelle et délibérée » et réclame des dommages atteignant jusqu'à trois fois le montant qui sera déterminé par une cour.

Une concurrence féroce

Ce conflit légal entre deux gros joueurs de l'exercice témoigne de la concurrence croissante sur ce marché.

Lululemon a récemment lancé une poursuite contre Peloton Interactive, accusant le fabricant de vélos stationnaires de vendre des soutiens-gorge et des leggings « contrefaits ».

L'entreprise de Vancouver a acquis Mirror en 2020, alors que la pandémie catapultait le marché de l'exercice à domicile vers de nouveaux sommets.

Cet appareil, qui ressemble à un hybride entre un téléphone intelligent et un téléviseur, se vend au prix de base de 1895 $ au Canada, en plus d'un abonnement de 49 $ par mois pour accéder à des séances en direct ou sur demande de divers exercices incluant du yoga, du kick-boxing et de la méditation.