Les professeures Kathy Bellefleur et Geneviève Motard. Source: Site web de l’Université Laval
Les professeures Kathy Bellefleur et Geneviève Motard. Source: Site web de l’Université Laval
Des nominations, des prix, des donations… Voici un petit tour des actualités dans les facultés de droit.

Université Laval

La Faculté de droit de l'Université Laval accueille Kathy Bellefleur à titre de professeure en droit civil.

Elle s’intéresse aux théories de la propriété, au droit des biens, au droit comparé et aux traditions autochtones.

Au cours de sa carrière, elle a obtenu des bourses considérées comme prestigieuses, dont la Bourse d'études supérieures du Canada Joseph-Armand-Bombardier du Conseil de recherche en sciences humaines.

Elle finalise actuellement une thèse de doctorat en droit civil à l’Université McGill portant sur les fondements de la propriété dans la tradition innue et en droit privé québécois. Diplômée en droit de l’Université Laval, elle a effectué une maîtrise en droit à l’Université de Montréal de 2013 à 2016.

La Revue de droit de McGill a décerné à la professeure Geneviève Motard le prix de l’article le plus méritoire publié en français, dans le cadre de la première édition de son concours de rédaction.

Composé de rédacteurs et de membres de la communauté juridique, le jury lui a décerné cette distinction pour son article intitulé « Regards croisés entre le droit innu et le droit québécois : territorialités en conflit ».

La professeure Motard enseigne le droit constitutionnel et les droits des peuples autochtones à la Faculté de droit de l'Université Laval depuis 2009.

Le professeur Stephen Bindman. Source: Site web de l’Université d'Ottawa
Le professeur Stephen Bindman. Source: Site web de l’Université d'Ottawa
Université d’Ottawa

L’étudiante en troisième année Esti Azizi a remporté une médaille d’or décernée par la revue Wrongful Conviction Law Review, dans la catégorie des articles étudiants.

Cette reconnaissance lui a été décernée pour son article, intitulé « Maintaining Innocence: The Prison Experiences of the Wrongfully Convicted », où elle donne son point de vue sur les condamnations injustifiées.

Depuis le début de ses études, elle s’intéresse au droit pénal, aux poursuites criminelles, au lien entre la santé mentale et le système de justice pénale, ainsi qu’à la mise en place de tribunaux spécialisés et de programmes de déjudiciarisation.

« Ma hantise, c’était de contribuer à une condamnation injustifiée comme avocate. Cette horrible éventualité n’était tout simplement pas envisageable à mes yeux. Voilà qui m’a incitée à étudier à fond les condamnations injustifiées et les moyens de prévenir de telles erreurs judiciaires. », a-t-elle expliqué.

À l’origine, l’étudiante avait écrit cet article dans le cadre du cours sur les condamnations injustifiées donné par les professeurs Mark Green et Stephen Bindman.

Elle sera stagiaire en droit au bureau du procureur de la Couronne de la région de York, et elle « compte bien contribuer à l’élaboration de nouvelles mesures de réhabilitation au sein du système de justice pénale ».

Diplômée en psychologie avec une majeure en histoire de l’Université Western, elle poursuit actuellement son diplôme en common law à l’Université d’Ottawa depuis 2019.

Le livre, intitulé « Behind Closed Doors: The Law and Politics of Cabinet Secrecy (UBC Press) », a été nommé dans la liste des 100 meilleurs livres de 2021 compilée par The Hill Times. Il a été rédigé par le professeur de la Section de common law Yan Campagnolo.

Le professeur Craig Forcese. Source: Site web de l’Université d'Ottawa
Le professeur Craig Forcese. Source: Site web de l’Université d'Ottawa
L’ouvrage « Royally Wronged: The Royal Society of Canada and Indigenous Peoples », de la professeure Constance Backhouse, et le livre « Top Secret Canada: Understanding the Canadian Intelligence and National Security Community », du professeur Craig Forcese, figurent également sur la liste des 100 meilleurs livres publiés en 2021 selon The Hill Times.

Vous pouvez consulter le palmarès 2021 en cliquant ici.

Université du Québec à Montréal

Le concours Ma thèse en 180 secondes est maintenant ouvert.

S’adressant aux étudiants au doctorat et diplômés de 2021-2022, ce concours a pour objectif de développer leurs compétences en communication et de diffuser leurs recherches dans l’espace public.

Les participants doivent faire, en trois minutes, une présentation en français, claire, concise et convaincante sur votre projet de recherche.

Vous pouvez vous inscrire jusqu’au 23 février. Pour plus de renseignements, cliquez ici.

La Faculté de science politique et de droit lance un appel de candidatures pour la création d’une chaire de recherche du Canada (CRC) CRSH de niveau 2.

Les personnes intéressées à déposer leur candidature doivent soumettre un avis d’intention par courriel à Olivier De Champlain, conseiller à la recherche, avant le 28 mars 2022.

Pour connaître les critères d'admissibilité, cliquez ici.