En Hausse

Me Frédéric Bérard, professeur de droit constitutionnel à la faculté de droit de l'Université de Montréal.

Hier, à l'émission de Marie-France Bazzo, en réponse à la question « interdire la burqa: pour ou contre », il a eu ce savoureux commentaire : « l'État n'a rien à faire dans notre garde-robe ».

Tout en étant personnellement contre la Burqa, Frédéric Bérard rappelle que ni au Canada ni au Québec, le droit à la laïcité n'est reconnu par un texte législatif. Mais le droit à la liberté d’expression, certainement.

Tout à fait d'accord. Vivons et laissons vivre.

Oui à la Burqa, mais oui aussi aux seins nus dans nos rues.


En Baisse

Immigration Canada et sa politique d'eugénisme prononcée.

Eugénisme, comme dans « politique volontariste d'éradication par un État des caractères jugés handicapants ».

Voici ce que titrait, France Soir, en une du 9 février dernier « Rachel expulsée du Canada-Elle est la victime de la rigueur de la loi ».
L'express. fr avait cet autre titre encore plus explicite : « La fille d'un couple de Français est handicapée: le Canada leur dit de partir ».

Rachel, 7 ans, vit depuis 5 ans avec ses parents et sa grande sœur de 10 ans à Montréal. La famille adore le Québec et est très bien adaptée au pays.

Ses parents, à l'invitation des autorités canadiennes ont immigré au Canada, comme immigrés investisseurs.

Notons au passage que l'ambassade du Canada en France est très active pour promouvoir l'immigration des investisseurs français au Canada.

À l'entretien à l'ambassade du Canada, le papa de Rachel a très clairement indiqué que sa fille était atteinte d'un handicap physique. Cela ne semblait poser aucun problème, jusqu'a ce que la famille dépose une demande de résidence permanente il y a 3 ans au pays.

Le Canada aurait décidait que Rachel était un fardeau excessif pour le Pays, en vertu de l'article 38.1 de la Loi sur l'immigration du Canada... (incidemment, le Québec est prêt à les accueillir, un certificat de sélection a été déjà émis...).

L'affaire passe en cour fédéral le 23 février prochain. Bonne chance à Me Minson et à la famille.

Mais surtout, à plus long terme, l’article 38.1 doit être impérativement amendé. C'est une honte pour le Canada. Pensons un peu aux haïtiens handicapés à la suite du tremblement de terre. On leur dit quoi?

Avis aux politiques.
Image