Tom Holland et Mark Ruffalo, respectivement interprète de Spider-Man et de l’incroyable Hulk, n’ont pas la langue dans leur poche… mais peuvent-ils se mettre dans l’embarras pour autant ?

Paul Sarker. Source: gtlaw.com
Paul Sarker. Source: gtlaw.com

Paul Sarker, ancien avocat au Studio Marvel et co-animateur du podcast Better Call Paul, offre quelques pistes d’éclaircissements. Il a révélé dans un post Reddit les troubles auxquels des acteurs peuvent s’exposer s’ils violent leurs clauses de confidentialité.

Rappelons que les comédiens cités ci-haut ont la réputation, selon les fans, de dévoiler (spoiler alert!) par inadvertance des détails croustillants sur les films de Disney affiliés au Marvel Cinematic Universe (MCU). Ce sont donc de grands divulgâcheurs.

L’avocat Sarker, qui pratique aujourd’hui au sein du cabinet GreenbergTraurig, explique qu’un acteur qui révèle des détails scénaristiques majeurs pourrait en théorie voir son contrat rompu en plus d’être poursuivi en dommages et intérêts.

L’avocat reconnaît qu’il serait toutefois difficile d’évaluer les pertes monétaires de Disney, bien qu’une telle situation serait probablement stressante pour les personnes impliquées.

À noter que Marvel n’a jamais été contraint d’aller jusque-là… pas même avec Tom Holland et Mark Ruffalo.