Droit-inc.com : Votre premier roman décrit la vie dans un bureau d’avocats new-yorkais à travers les yeux de Catherine ? Ce personnage, est-ce vous ?

Isabelle Laflèche : Oui, en partie. Catherine est avocate en valeurs mobilières, elle a travaillé à New-York, elle a de l’ambition et elle aime la mode.

Ce sont là nos points communs.

Je pense en revanche qu’elle aime le droit plus que moi, car elle parviendra à s’épanouir professionnellement en restant dans le milieu juridique.

Moi, j’ai choisi une toute autre voie, celle de l’écriture.

Dans le cabinet que vous décrivez, amitié côtoie stress et mesquinerie. On se poudre le nez, on soupçonne des idylles entre les avocats ou avec les clients. On est prêt à tout pour devenir associé. Alors, fiction ou réalité ?

J'adore New-York
J'adore New-York
En ce qui concerne les rapports humains, il y a du vrai. On passe de tellement longues heures au bureau, qu’il n’est pas anormal que des relations naissent.

Pour le reste, j’ai romancé bien entendu. J’ai voulu ajouté du piquant pour que le lecteur y trouve son compte.

Comment en êtes-vous venue à écrire ?

Petite j’ai toujours eu la fibre artistique que j’avais laissée tomber avec le temps.

Un jour, alors que j’étais vraiment fatiguée, en revenant de voyage à New-York, une voyante m’a arrêté dans la rue. Elle a insisté pour que je la suive, ce que j’ai fait avec beaucoup de réticence.

Elle a fini par me dire que je passais à coté de ma vie.

Le message a fait son chemin et après une réflexion de 6 mois, j’ai sauté le pas.

J’ai quitté mon bureau new-yorkais et je suis revenue m’installer à Montréal pour écrire.

Est-ce que ce choix a été dur ?

Oui quand même, car avec la profession, on quitte un bon train de vie et une certaine reconnaissance sociale.

Maintenant, il faut relativiser. On ne parle pas de vie ou de mort, je n’ai pas fait quelque chose de risqué, j’ai juste choisi de suivre mon instinct.

Avez-vous renoncé au droit définitivement ?

Je suis encore membre des barreaux du Québec, de l’Ontario et de New-York, mais je n’imagine pas retourner en pratique privée.

J’ai changé de voie. Ne croyez pas que je regrette mon expérience en cabinet. C’est le contraire.

Je me sers de mes connaissances juridiques chaque jour, pour négocier mes contrats par exemple.

La profession d’avocat m’a appris aussi la discipline et la rigueur, dont j’ai grand besoin en tant qu’auteure.

Quels sont vos projets pour l’avenir ?

J’écris actuellement la suite de « J’adore New-York » qui devrait se dérouler à Paris. On y retrouvera Catherine, avec un amoureux et d’autres personnages du premier tome.


Synopsis
Lorsque Catherine Lambert, avocate parisienne, reçoit une proposition
d’Edwards & White, l’un des plus importants cabinets d’avocats de Manhattan, elle l’accepte sans hésiter. Une vie de rêve s’offre à elle, et elle saura faire rimer prospérité et vêtements griffés.

Catherine se retrouve cependant vite confrontée aux dures réalités de sa profession – la pression des heures facturables, les demandes incessantes d’une supérieure impitoyable, les manigances des
secrétaires, les avances d’un client libidineux – et commence à s’interroger sur son choix de carrière.

Sa rencontre avec Jeffrey Richardson, un riche client d’Edwards & White, apporte néanmoins à sa vie new-yorkaise le tournant espéré : à elle le
shopping, les spas, les limousines et les soirées chics ! Jusqu’à ce qu’une demande contraire à l’éthique lui impose de réévaluer sa place dans ce monde dont elle avait toujours désiré faire partie...

J'adore New-York est paru en avril 2010 aux Editions Québec Amérique



Biographie
Isabelle Laflèche a travaillé pendant dix ans comme avocate à Montréal,Toronto et New York, principalement en droit corporatif et en valeurs mobilières. En 2005, au sein d’une entreprise de mode québécoise, elle a développé son goût de la haute couture. Inspirée par son expérience newyorkaise, par la littérature et par la mode, elle a écrit son premier roman, J’adore New York, qui paraît simultanément chez Harper Collins Canada, chez Droemer Knaur en Allemagne et chez Québec Amérique. Quels débuts !

Elle travaille maintenant dans le domaine de l’édition, chez QA International, une division des Éditions Québec Amérique. Retrouvez l’auteure en visitant son blogue et son site internet