Source: Shutterstock
Source: Shutterstock
Selon des informations récoltées par France Bleu, c’est le 4 juillet dernier, dans le centre-ville de Perpignan en France, que l’incident a eu lieu. Me Ramounet Valls aurait croisé en face de chez lui un homme sans-abris et lui aurait demandé de se déplacer. Quelques heures plus tard, il recroise l’avocat devant son cabinet et lui jette de l’acide au visage.

Le prévenu a été condamné le 8 août dernier à dix ans de prison en plus d’une interdiction de se promener dans la ville pendant cinq ans. Il doit également verser 1000 euros en dommages et intérêts à la partie civile. L’avocat de la victime Me Large se réjouit de cette décision qui selon lui sécurisera un peu plus la ville.

Encore des séquelles

Durant le procès, le prévenu confirme avoir dit à la victime: « Si tu veux en découdre, moi je vais te dissoudre ». Le SDF avoue également avoir trouvé la bouteille d’acide dans les poubelles.

Selon des tests psychiatriques, l’accusé ne souffrirait pas de troubles mentaux, mais il aurait de la difficulté à contrôler sa colère. C’est ce qu’a confirmé son avocate Me Barrière en expliquant qu’il a été agressé à de nombreuses reprises par son père.

Un mois après l'agression, Me Valls affirme qu’il voit toujours flou d’un œil et qu’il a maintenant peur de sortir de chez lui.