Me Sabrina Di Pisa. Source: Courtoisie
Me Sabrina Di Pisa. Source: Courtoisie
Me Sabrina Di Pisa a effectué trois stages en droit chez Galileo Partners, une firme en immigration d’affaires. Elle remplissait principalement des demandes de permis de travail ou d’étude pour des entreprises ayant des besoins en main-d'œuvre qui souhaitent développer leur mobilité internationale.

C’est durant cette période que la jeune avocate a découvert la pratique du droit de l’immigration. Bien que ce cabinet ait permis à la jeune avocate d’apprendre les rouages du métier, elle trouvait qu’il manquait d’interaction avec sa clientèle.

Pour celle qui est arrivée en droit un peu par hasard, qu’elle voyait comme une façon d’aider les autres, c’est lors de ses stages que la révélation s’est faite: elle aime moins le côté clérical des choses, mais s’enthousiasme lorsqu’il s’agit d’intervenir directement auprès des gens.

Cette Barreau 2021 occupe donc depuis peu le poste d’avocate en immigration au Centre communautaire juridique de Montréal. Elle se réjouit de ses nouvelles responsabilités dans lesquelles elle entre en contact quotidien avec les réfugiés.

« Je suis restée en immigration, mais je le pratique d’une façon totalement différente. Ici, je travaille avec des réfugiés, j’écoute leurs histoires et je les représente lors d’audiences pour les aider par exemple dans leur demande d’asile au Canada », explique-t-elle.

La bachelière en droit à l’Université de Sherbrooke a choisi d’être avocate pour aider les personnes prises dans des situations difficiles. En commençant ses études à l’université, elle a compris qu’elle se trouvait dans le bon domaine.

« En ce moment, je peux affirmer que je me sens à ma place dans cette équipe. J’ai maintenant plusieurs défis à relever avec mes nouveaux clients et c’est ce que je voulais. J’ai hâte de voir ce que l’avenir me réserve encore ! », ajoute-t-elle.