Roudine Ishak. Source: Site web de Cain Lamarre
Roudine Ishak. Source: Site web de Cain Lamarre
Le cabinet Cain Lamarre est fier d’accueillir dans son équipe Me Roudine Ishak. « Son arrivée constitue un atout majeur pour notre groupe immobilier. Grâce à son approche à 360 degrés, elle se révèle être très efficace en gestion de projets », mentionne le cabinet sur LinkedIn.

Cette avocate a effectué une maîtrise en droit des affaires à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle a ensuite obtenu une équivalence pour un baccalauréat en droit à l’Université de Montréal.

En 2005, elle a effectué son stage du Barreau au Cirque du Soleil et a travaillé pendant trois ans dans l’équipe des services immobiliers de Rogers. C’est toutefois à Québecor qu’elle a accumulé le plus d’expertise dans son domaine de pratique..

Pendant ses 13 ans de service, elle a occupé les postes de conseillère juridique principale et directrice des affaires juridiques de la gestion immobilière. C’est là qu’elle a développé une expertise en droit immobilier et en droit des affaires.

« Si on essaie rien, on n’a rien »

Me Ishak se considère comme une féroce négociatrice, énergique, persévérante et tenace. Sa philosophie de penser est « si on n’essaie rien, on n’obtient rien ». C’est ce qui dicte sa façon de travailler.

« Si vous voulez faire quelque chose, il y a une façon d’y arriver. Je l’ai vu, je l’ai vécu et je l’ai pratiqué. C’est comme ça aussi que je fonctionne avec mes clients. On remarque toujours mon audace pour régler certaines situations qu’elles soient d’ordre juridique ou commercial », mentionne-t-elle.

Cette façon de penser l’a aussi incité à quitter Québecor pour essayer quelque chose de nouveau.

« J’aime rappeler qu’il ne faut pas penser qu’on sait déjà tout. Regardez-moi avec ma transition de carrière! J’ai parfois l’impression d’être à nouveau une stagiaire, alors que j’ai plusieurs années d’expérience! Il faut garder cette humilité de se dire qu’on ne sait pas tout », ajoute-t-elle.

Chez Cain Lamarre, Me Ishak touche à des dossiers concernant le droit de la construction, le droit commercial et le droit des technologies et de l’information. En immobilier plus particulièrement, elle s’occupe principalement des dossiers liés à la vente, à l’acquisition et à la location.

La plupart de ses clients proviennent majoritairement de la construction, de l’immobilier et des télécommunications et technologies.« L’immobilier, les baux commerciaux et la négociation contractuelle en technologie de l’information n’ont aucun secret pour elle », peut-on lire sur le site du cabinet.

Cette avocate peut servir ses clients en anglais, en français et en arabe. En dehors du droit, ses passions sont la lecture, le plein air, le vélo et la course.