"Je suis encore abasourdi par toute cette histoire", dit d'entrée de jeu Sylvain Béliveau, 50 ans, président de S.E. Techno Plus, une PME lavalloise spécialisée dans l'usinage.

Abasourdi et chanceux.

Le 6 octobre dernier, M. Béliveau a reçu un appel de Dany Perras, son avocat qui le représente depuis 12 ans dans plusieurs dossiers de litige.

Sylvain Béliveau, un homme d'affaires de Laval, a bien failli avancer 750 000$ à son ex-avocat. Ouf!
Sylvain Béliveau, un homme d'affaires de Laval, a bien failli avancer 750 000$ à son ex-avocat. Ouf!
"Sylvain, j'ai un bon deal pour toi, lui a dit M. Perras. Un de mes clients a besoin de 750 000$ aujourd'hui pour compléter une transaction. Il a l'argent dans un compte en fidéicommis mais la somme ne sera débloquée que demain par la banque. Fais-moi un chèque aujourd'hui et tu seras remboursé demain avec un bonus de 7 500$."

Rappelons-le, Dany Perras est soupçonné d'avoir participé à une fraude financière qui aurait fait perdre des millions de dollars à des investisseurs de la région de Montréal. Il pourrait prochainement être mis en faillite.

Heureusement, M. Béliveau n'avait pas une telle somme accessible aussi rapidement. Mais il l'admet, si le montant avait été moindre, il l'aurait avancé à Dany Perras sans hésitation.

"Je n'aurais pas été inquiet du tout", dit-il.

Il explique qu'il connaît bien M. Perras, un homme avec une "belle personnalité et beaucoup d'entregent". Et un bon avocat, qui avait notamment défendu une de ses causes avec succès et qui le représentait toujours dans quatre autres affaires. M. Béliveau a d'ailleurs toujours suivi son avocat, même lorsque celui-ci a plusieurs fois changé de cabinet au fil des ans, chez Michelin Hughes Oberman Perras, Spiegel Sohmer, Kaufman Laramée...

M. Béliveau connait également très bien l'épouse de Dany Perras, l'avocate Judith Cohen; c'est elle qui s'est occupée de son divorce il y a deux ans.

En fait, Sylvain Béiveau avait tellement confiance en son avocat qu'il a appelé un ami pour lui demander les $750 000$ en question.

L'ex-avocat Dany Perras, soupçonné de fraude
L'ex-avocat Dany Perras, soupçonné de fraude
"Tu peux lui faire confiance c'est mon avocat depuis 12 ans", a dit M. Béliveau à son copain. Manque de chance pour Perras, l'ami en question partait à la chasse le jour même pour 4/5 jours et ne pouvait pas se libérer.

Puis, quelques jours plus tard, M. Béliveau reçoit un texto de Dany Perras, qui lui demandait si son ami était revenu de la chasse.

"C'est là que j'ai commencé à trouver ça louche, raconte M. Béliveau. Ça sentait pas bon." En effet, pourquoi rappeler cinq jours après que la transaction devait avoir lieu?

Depuis, Sylvain Béliveau n'a plus de nouvelles de Dany Perras. Il lui a envoyé plusieurs courriels et laissé quelques messages. C'est plutôt le syndic du barreau qui l'a rappelé pour lui dire que ses dossiers étaient rendus là.

"Je suis allé les chercher, dit-il, J'ai ramené 7 grosses boîtes!"