Le régime prévoit que les options octroyées n'excéderont pas un terme de cinq ans et qu'elles seront octroyées par le conseil d'administration à un prix ne pouvant être inférieur au cours de clôture le jour précédant l'octroi.

Le nombre maximal d'actions ordinaires pouvant être émises en vertu du régime
a été fixé à 3 500 000 mais ne saurait, en aucun temps, excéder 10% du nombre d'actions ordinaires émises et en circulation.

De plus, le nombre d'actions ordinaires visées par une option en faveur d'un titulaire ne doit excéder cinq pour cent des actions ordinaires émises et en circulation.