L'Affaire Aubut

Marcel Aubut de retour!

Main image

Emeline Magnier

2015-12-11 10:15:00

Deux mois après avoir présenté des excuses et annoncé son retrait de la scène professionnelle, Me Marcel Aubut a ouvert un nouveau bureau dans la capitale nationale...

Marcel Aubut est de retour!
Marcel Aubut est de retour!
Le temps d'arrêt aura été de courte durée pour Me Marcel Aubut. Après avoir quitté la présidence du Comité olympique canadien (COC) et la vice-présidence du cabinet d'avocats BCF à la suite d'allégations d'harcèlement sexuel portées par plusieurs femmes dont des avocates, le propriétaire des nordiques serait de retour.

Avec son assistante, il a emménagé au début du mois de novembre dans des locaux situés au 500 de la Grande Allée Est à Québec, rapporte le Journal de Québec.

Selon les renseignements qui figurent au registre des entreprises, M.A. Droit & Stratégie d'affaires inc, créée à la fin 2014 et dont l'actionnaire majoritaire n'est autre que Me Marcel Aubut, a été activé le 25 novembre et est domicilié au 500 de la Grande Allée Est.

Interrogé par le Journal de Québec, l'avocat n'a pas voulu faire de commentaire sur son activité professionnelle.

L'« Affaire Aubut », a débuté le 30 septembre dernier lorsque le journal torontois Globe and Mail a révélé que le COC enquêtait sur une plainte de harcèlement contre son président déposée par une membre du personnel travaillant à la Fondation olympique canadienne. Me Aubut avait alors accepté de se retirer de ses fonctions de président pour la durée de l’enquête.

Le lendemain, l’avocate et membre du comité d'administration de Soccer Canada, Amélia Salehabadi-Fouques, avait affirmé en entrevue à TVA Nouvelles avoir été la cible de comportements déplacés de la part de Me Aubut.

Le 2 octobre, on apprenait que Me Aubut avait été avisé par écrit en 2011 par le chef de la direction et secrétaire général du COC de cesser de toucher les employées du Comité olympique canadien, de les embrasser et de faire des allusions sexuelles devant elles. Me Aubut s'était engagé à cesser ses gestes déplacés.

Face aux nouvelles révélations dans les médias au sujet de Me Aubut, le COC annonçait sa décision d’élargir l’enquête lancée sur l'avocat. Le lendemain, 3 octobre, Me Aubut démissionnait de son poste de président du COC, avant d'annoncer lors d'une conférence de presse tenue le 9 octobre qu'il quittait BCF et prenait un temps d'arrêt dans ses activités professionnelles.

La veille, dans une entrevue exclusive accordée également à TVA Nouvelles, une avocate qui travaille à l’extérieur du pays avait révélé que Me Aubut a posé sur elle des gestes inappropriés alors qu’elle était mineure dans les années 1990.
11166

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires