Carrière et Formation

Avocats, êtes-vous courtois?

Main image

éric Martel

2019-03-07 10:15:00

Manquer de courtoisie pourrait vous amener jusqu’en Cour suprême!

Me Nadine Touma préside cette formation.
Me Nadine Touma préside cette formation.
Le 27 mars prochain, la section criminelle de l’Association du Barreau Canadien présentera la formation « Courtoisie professionnelle, un élément fondamental de la pratique du droit pénal pour une saine administration de la justice » dans ses bureaux de Montréal.

Me Nadine Touma, qui préside cette formation, explique que c’est l’affaire ''Groia'', qui s’est rendue jusqu’en Cour suprême en 2018, qui a poussé son comité à choisir la courtoisie comme thème.

« Ce cas-là met en balance plusieurs notions de droit auxquelles les avocats doivent porter une attention particulière lorsqu’ils traitent un dossier, vont à la cour ou sont en processus de négociations », précise la présidente à Droit-Inc.

Conserver un ton approprié

Celle qui pratique au sein de Poupart, Touma, précise que dans le cadre de certaines requêtes, les échanges entre les parties, tels que des courriels, peuvent se retrouver à la cour comme preuve.

« C’est pour ça qu’il faut conserver un ton approprié, porter une attention constante à la manière dont on discute avec ses collègues. » Elle ajoute que la courtoise, « ce n’est pas un plus, mais bien une nécessité. »

Sachant bien que la personnalité des participants ne sera pas métamorphosée après cette conférence d’une heure et demie, l’avocate souhaite simplement que les juristes comprennent les enjeux régulièrement traités par la Cour suprême en matière disciplinaire.

La magistrature sera de la partie

Me André A. Morin et l’honorable François Doyon.
Me André A. Morin et l’honorable François Doyon.
« Manquer de courtoisie, ça ne rehausse pas l’image de notre profession et ça rend les procédures pénibles pour tout le monde. Les juges détestent travailler dans un dossier dans lequel l’animosité est palpable. »

Les participants auront la chance de vérifier la véracité de cette dernière déclaration lors de la séance, puisqu’elle sera présentée par l’honorable François Doyon, juge à la Cour d’appel, qui sera accompagné de Me André A. Morin, du Service des poursuites pénales du Canada.

« Ces deux-là sont reconnus comme étant de vrais modèles de courtoisie dans la profession. C’est une bonne occasion d’entendre la perception d’un juge sur le sujet! » se réjouit Me Touma.

Les avocats pratiquant dans tous les domaines du droit sont bienvenus à cette formation qui débutera à 12h30.



16580

4 commentaires

  1. Urbain
    Urbain
    il y a 4 ans
    Raison du plus fort
    Ça aiderait si la Cour ne se laissait pas impressionner par l'avocat qui crie le plus fort.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 4 ans
      s.v.p., nommez les juges assez cave pour se laisser ainsi impressioner !
      ça prend des noms...

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 4 ans
      99,9% des juges détestent cela..
      Mon expérience devant la Cour c’est que la grande majorité des jugesn’appprécient pas le manque de courtoisie et de collaboration. C’est une mauvaise stratégie et risque plutôt de se retourner contre le client. Préparation, bon sens et courtoisie c’est gagnant et la prochaine fois que le juge vous voit , vous etes beaucoup plus credible.

    • Court-bouillon
      Court-bouillon
      il y a 4 ans
      Faut lire les petits caractères
      Tout ça prend le bord si vous avez des cheveux blancs, si vous apparaissez visiblement affecté par le temps et les années qui passent et si vous êtes confus par la technologie.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires