Nouvelles

Du droit... à un CPE!

Main image

Florence Tison

2020-05-14 15:00:00

Encore avocate, cette directrice générale est maintenant à la tête d’un centre de la petite enfance. Droit-inc lui a parlé.

Me Caroline Arel. Photo de courtoisie
Me Caroline Arel. Photo de courtoisie
Si Me Caroline Arel est encore inscrite au Barreau, elle ne pratique plus. Elle est depuis quatre ans directrice générale d’un centre de la petite enfance (CPE) à Lachine, un choix qui lui a valu son lot de critiques de la part de ses collègues avocats. Ils ne comprenaient pas. Mais Me Arel, elle, ne regrette rien.

« J’ai toujours eu des visées plus altruistes et le travail en organisme à but non lucratif, bien qu’impliquant un salaire bien moins élevé que ceux des bureaux d’avocats, me donne un immense sentiment d’accomplissement », explique la directrice générale de la CPE Le Jardin des Frimousses.

Les organismes à but non lucratif, ça la connaît : l’avocate a travaillé près de 15 ans au sein d’Option consommateurs, une association visant à défendre les intérêts des consommateurs dans des domaines tels que les finances personnelles, les pratiques commerciales, les services financiers, l’énergie, la vie privée, l’agroalimentaire et les télécommunications.

C’est au sein d’Option consommateurs que Me Arel a trouvé sa voie en tant que gestionnaire. D’abord conseillère budgétaire et juridique grâce à ses compétences d’avocate, elle a fini par en être la directrice générale.

Lorsque le même poste s’est ouvert au CPE où ses propres filles ont grandi, elle a à peine hésité. D’abord, c’était près de chez elle, à Lachine : le voyagement vers le centre-ville, ça finit par peser.

« J’avais aussi un attachement à cet endroit-là où mes deux filles sont allées et où je connaissais bien les éducatrices, souligne Me Arel. Mon expérience droit m’y est aussi utile. Toutes mes 30 heures de formation sont consacrées au droit du travail et au droit syndical, parce que c’est un milieu syndiqué. »

Dans le cadre de ses fonctions, ces formations ont effectivement été utiles. Outre les conseils juridiques qu’elle peut prodiguer, la directrice générale a pu diriger d’une main de maître les négociations de la plus récente convention collective de la CPE. Elle rend aussi de fiers services au personnel.

« Justement hier, une éducatrice m'a demandé de lui signer un document personnel comme commissaire à l'assermentation, indique Me Arel. Elle était super contente, car cela lui a évité de prendre une journée de congé et le transport en commun pour aller signer un document à Laval! »

Alors, s’ennuie-t-elle du droit pur et dur? Non.

« Je n’avais jamais rêvé d'être avocate », dit simplement la directrice générale, qui a pris le chemin du droit après avoir fait « quelques cheminements », dont des études en administration… qui lui sont également bien utiles maintenant!

Me Arel a bien pratiqué le droit civil et général à la suite de son Barreau en 1999, au sein du cabinet Jarry Gauthier à McMasterville. Au départ, c’est la médiation familiale qui l’intéressait, ce qui à l’époque de son Barreau n’était pas très commun. C’est pourtant en médiation familiale qu’elle a fait son stage.

Du droit familial au CPE, il y a quand même un lien, non?
7108

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires