Nouvelles

Gloriane Blais ira en appel

Main image

Gabriel Poirier

2022-04-13 15:00:00

L’avocate décrite comme « anti-vaccin » veut renverser sa radiation, estimant que le Conseil d’administration du Barreau porte atteinte à ses droits fondamentaux…

Me Gloriane Blais. Source : Facebook
Me Gloriane Blais. Source : Facebook
Gloriane Blais n’est peut-être plus avocate, mais elle conserve sa plume : l’ex-avocate se tourne vers le Tribunal des professions, dans une déclaration d’appel qu’elle a signalée à Droit-inc.

Récemment radiée, Mme Blais demande à recouvrer son titre d’avocate et, surtout, annuler la décision du Conseil d’administration du Barreau la forçant à se soumettre à un examen médical.

Rappelons, après avoir exprimé publiquement son accord, qu’elle a finalement refusé de se soumettre à une telle ordonnance, ce qui a poussé le Barreau à suspendre son titre d’avocate.

Gloriane Blais, qui est décrite comme « anti-vaccin », allègue détenir une « preuve solide » au sujet de l'inefficacité supposée des vaccins contre la COVID-19. Notons que nous n’avons pas consulté ladite preuve.

« Ce n’est pas parce que l’appelante allègue, avec une preuve solide à l’appui, concernant notamment la cause de son client M. (Pascal, NDLR) Antonin à la Cour d’appel du Québec, des énoncés sur les injections covid19 (ou vaccins covid19), sur la pandémie fausse selon la définition scientifique d’une pandémie, sur les tests PCR et des principes appliqués en santé publique, qu’elle doit être soumise à une évaluation psychiatrique et être ainsi radiée. »

Mme Blais ajoute qu’il s’agirait, selon elle, d’une « atteinte injustifiée à ses droits fondamentaux ».

Le Conseil d’administration du Barreau a ordonné à Mme Blais de se soumettre à un examen médical en février dernier, en vertu de l’article 48 du Code des professions. Cet article stipule que le Conseil d’administration d’un ordre professionnel « peut ordonner l’examen médical d’une personne qui est membre de cet ordre (...) lorsqu’il a des raisons de croire que cette personne présente un état physique ou psychique incompatible avec l’exercice de sa profession. »

Le Barreau a finalement radié Mme Blais en vertu de l’article 51, en raison de son refus de se soumettre à un examen médical.

Mme Blais, qui nous a pourtant transmis sa publication Facebook, nous a spécifié qu’elle ne ferait pas d’entrevue. Contacté par Droit-inc, le Barreau n’avait pas répondu à notre demande d’entretien au moment d’écrire ces lignes.

Article invalide ?

Dans sa déclaration, qu’elle a elle-même déposée en ligne, Mme Blais allègue que l’article 48 cité ci-haut est « inconstitutionnel » et « invalide ». Elle considère qu’il accorde un pouvoir « beaucoup trop large » au Conseil d’administration du Barreau, à qui elle reproche aussi d’être impartial.


Source : Gloriane Blais / Facebook

« Comment peut-on être impartial lorsqu’on ne lie même pas la preuve de la partie concernée ? », se questionne-t-elle.

Outre l’enjeu de la vaccination, elle reproche aussi au Barreau et au syndic adjoint Daniel Gagnon de ne pas avoir lu sa « preuve solide » dans un dossier qu’elle a perdu où elle reproche au juge Martin Bureau, de la Cour supérieure, d’avoir fait preuve de « partialité ».

Elle fait l’objet, dans ce dossier, d’une plainte disciplinaire pour « manque à son devoir de soutenir les tribunaux », selon TVA Nouvelles. C’est Me Gagnon qui a déposé en 2021 les deux plaintes disciplinaires qui visent Mme Blais.

C’est d’ailleurs Daniel Gagnon qui aurait demandé au Conseil d’administration du Barreau d’ordonner un examen médical à Mme Blais, selon ce qu’elle soutient dans sa déclaration d’appel.
8210

35 commentaires

  1. DSG
    Going forward, in reverse
    We are regressing as a society. Just because she went against the grain and questioned the science she got labelled a nut and unfit to practice. They did the same thing to Galileo, like 400 years ago. I disagree with her position, but the fact that we are silencing people we disagree with frightens me much more than the pandemic ever did.

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    " à qui elle reproche aussi d’être impartial."
    c'est kikiaécrit "impartal" plutôt que "partial" ?

    Le journaleux, ou Me Blais?

    • Gloriane Blais
      Gloriane Blais
      il y a 2 ans
      Ex-avocate
      C'est le journaliste.

      Voir entre autres le paragraphe 56 de ma Déclaration d'appel.

      Merci.

  3. Pigeon dissident
    Pigeon dissident
    il y a 2 ans
    Mon grain de sel
    Pauvre " Me" Blais , elle est son pire ennemi , plus elle parle plus elle fait la preuve par deux des prétentions du Barreau à son égard.

    • M.S.Joey
      M.S.Joey
      il y a 2 ans
      Un cornichon avec ça?
      Cher “votre grain de sel”. Me.G. Blais a raison et elle est dans son droit de solliciter sa défense puisqu’elle fut jugée selon une opinion générale faussée par des donnée basées sur des statistiques manipulées, visant à promouvoir la crainte et la formation de fausse opinion générale parmi la population.
      Connaissez-vous les critères utilisés de sélection et de triage des données pour les non-vaccinés, les vaccinés et les adéquatement vaccinés? Je doute fort que vous connaissiez cette grande supercherie!
      Si on lit les données du MSSS ou de Santé Québec)[9], on voit que les gens sont divisés en 3 groupes.
      ~
      1.) NON-VACCINÉS = 0 dose et 1e dose de moins de ˂ 14 jours (+ ceux en attentes de rdv)
      2.) VACCINÉS = 1e dose et plus de ≥ 14 jours et à eu la Covid confirmée en labo.
      3.) VACCINÉS = 2e dose et plus de ≥ 07 jours
      ~
      Entre en jeu le terme ”ADÉQUATEMENT VACCINÉS” dont l'INSPQ dit qu’il s’applique à ceux qui ont reçu 1e dose ≥ 14 jours [+ Covid confirmé en labo] et à ceux ayant reçu la 2e dose ≥ 7 jours
      ~
      Vient la description des ”NON-VACCINÉS” :
      La distinction entre vaccinés 1e et 2e doses permet aux autorités et médias d’enlever des statistiques ceux ayant reçu 1 seule dose; tous ceux qui ont reçu 1 dose de < 14 jours (+ Covid confirmé) et tous ceux qui ont reçu une 2e dose il y a < 7 jours plus tous ceux qui sont en attente d’un rdv.
      ~
      Intégré, les infos livrées par nos médias et nos politiciens offrent un autre sens.
      Le 8 jan. 2022, Le DEVOIR écrit que 1/3 (33%) des décès n'étaient pas adéquatement vaccinés, on voit que c’est pas juste ceux qui ont reçu 0 dose dont il est question. L’exposé des statistiques est falsifié et ne dit pas la vraie proportion de ceux qui ont 0 dose et ni de ceux qui ont été vaccinés 1 et/ou 2 fois.
      Source: https://reinfocovid.ca/covid-19-epidemie-de-non-vaccinés/
      Toute cette pandémie a été basées sur de fausses statistiques visant à conserver la crainte et les mesures excessives et dictatoriales sur ce peuple extra assaisonné.

  4. Pierre Bernier
    Pierre Bernier
    il y a 2 ans
    Avocat retraité
    Vivement un ou plusieurs examens médicaux...

    • M.S.Joey
      M.S.Joey
      il y a 2 ans
      Miroir, miroir...
      Cher avocat retraité. Vous devriez faire plus de recherche et lire les critères de sélection et triage utilisés par ce gouvernement avant de vous moquer d’une collègues.
      ~~
      Voici les critères utilisés de sélection et de triage des données pour les non-vaccinés, les vaccinés et les adéquatement vaccinés? Je doute fort que vous connaissiez cette grande supercherie!

      Si on lit les données du MSSS ou de Santé Québec)[9], on voit que les gens sont divisés en 3 groupes.
      ~
      1.) NON-VACCINÉS = 0 dose et 1e dose de moins de ˂ 14 jours (+ ceux en attentes de rdv)
      2.) VACCINÉS = 1e dose et plus de ≥ 14 jours et à eu la Covid confirmée en labo.
      3.) VACCINÉS = 2e dose et plus de ≥ 07 jours
      ~
      Entre en jeu le terme ”ADÉQUATEMENT VACCINÉS” dont l'INSPQ dit qu’il s’applique à ceux qui ont reçu 1e dose ≥ 14 jours [+ Covid confirmé en labo] et à ceux ayant reçu la 2e dose ≥ 7 jours
      ~
      Vient la description des ”NON-VACCINÉS” :
      La distinction entre vaccinés 1e et 2e doses permet aux autorités et médias d’enlever des statistiques ceux ayant reçu 1 seule dose; tous ceux qui ont reçu 1 dose de < 14 jours (+ Covid confirmé) et tous ceux qui ont reçu une 2e dose il y a < 7 jours plus tous ceux qui sont en attente d’un rdv.
      ~
      Intégré, les infos livrées par nos médias et nos politiciens offrent un autre sens.

      Le 8 jan. 2022, Le DEVOIR écrit que 1/3 (33%) des décès n'étaient pas adéquatement vaccinés, on voit que c’est pas juste ceux qui ont reçu 0 dose dont il est question. L’exposé des statistiques est falsifié et ne dit pas la vraie proportion de ceux qui ont 0 dose et ni de ceux qui ont été vaccinés 1 et/ou 2 fois.

      Source: https://reinfocovid.ca/covid-19-epidemie-de-non-vaccinés/

      Toute cette pandémie a été basées sur de fausses statistiques visant à conserver la crainte et les mesures excessives et dictatoriales sur ce peuple.

    • M.S.Joey
      M.S.Joey
      il y a 2 ans
      Cher avocat ???? retraité
      Vous devriez prendre 1-2 minutes de votre précieux temps pour aller lire ma réponse intitulée “Un cornichon avec ça?” laissée au commentaire intitulé “Mon grain de sel”, écrite par “Pigeon” afin d’en apprendre plus à propos des faussetés qu’on vous a programmé avec au Québec depuis les 2 dernières années de cette pseudo crise...

  5. Marie
    Marie
    il y a 2 ans
    Aide vétérinaire
    Glorianne Blais est pour moi le symbole d’une femme droite dans ses convictions. C’est une femme qui me donne de l’espoir quand depuis plus de 2 ans, je ne me sens plus en sécurité dans ma province natale… Merci Glorianne pour ta force et pour la parole que tu prend pour bien des gens qui n’osent parler ! Merci ❤️

  6. Andrew st-armand
    Andrew st-armand
    il y a 2 ans
    C'était écrit...
    J'ai avisé Mme Blais il y a quelques semaines, que de prétendre que Jean-Marc Vallée était mort des suites de la vaccination était
    #1 péremptoire
    #2 opportuniste
    #3 Tres peu éthique, vu qu'elle pilotait des recours en lien avec la vaccination.

    Je l'avais alors affublé du titre de "future ex-avocate"...
    Que voulez-vous, je suivais mes ressentis!

    Il semble bien que cette personne a finalement eu raison de sa carrière?
    Est-ce triste?
    Je ne crois pas, elle est finalement arrivée a ses fins.

    • Gloriane Blais
      Gloriane Blais
      il y a 2 ans
      Ex-avocate
      Et puis l'enquête du coroner est-elle allée assez loin pour exclure cette possibilité ?

      Je ne crois pas, et cela est inacceptable dans le contexte mondiale actuel.

    • Andrew st-armand
      Andrew st-armand
      il y a 2 ans
      Ho
      Tiens donc,

      Vous envisagez maintenant une carrière de Coroner?

      Suivez vos ressentis Gloriane, ça vous menera loin!

      ;)

    • John doe
      John doe
      il y a 2 ans
      Humain avec un cerveau
      Bon nous devons exclure ?!? L’absence de preuve n’est pas une preuve!

      Et pourquoi pas dire que le père Noël existe car personne n’a exclue de fouiller sous la calotte polaire!
      Croyance et réalité sont 2 choses!

      Mon ressenti me disait de te le dire!

    • From USA
      From USA
      il y a un an
      La démocratie se porte mal au Québec
      Travaillez-vous pour ce gouvernement corrompu qui se contredit de semaine en semaine pour écrire de pareilles âneries?

  7. Monia
    Monia
    il y a 2 ans
    .
    J’admire cette femme!Elle à la justice a coeur,elle est honnête,sincère et fait sont métier comme il se doit.je trouve ça absurde qu’ont lui enlève sont titre d’avocate!!j’ai confiance en elle et il devrais i avoir beaucoup plus d’avocats(es) comme cette formidable avocate ici au Québec.

  8. Daniel G.
    Daniel G.
    il y a 2 ans
    Opérateur de machinerie lourde
    Mme Blais est l'exemple parfait d'une personne avec de grande valeurs et qui fait preuve de force de caractère afin de défendre celles-ci.
    Elle a coeur le bien-être des gens et de ses clients.

    Le traitement que lui fait subir l'institution pour laquelle elle s'est dévouée depuis plusieurs années, est totalement ridicule et emprunt d'une arrogance déplacé.

    Je vous remercie Mme Blais de votre travail et de votre persistance à démontrer les failles et la mauvaise utilisation de notre système de justice

  9. Gloriane Blais
    Gloriane Blais
    il y a 2 ans
    Ex-avocate
    Lorsqu'on rapporte des mots d'une personne dans un contexte judiciaire ou autre, il importe de les rapporter avec précision et exactitude.

    Voici mon texte auquel vous référez, prendre note du mot POTENTIELLEMENT et de sa signification juridique:

    Chaque décès potentiellement lié à un effet secondaire des injections géniques expérimentales est d'intérêt public.

    Pourquoi ?

    Parce que les gouvernements ont menti à la population sur les injections géniques expérimentales, en disant que c'était un vaccin sure et sécuritaire, voir déclarations contemporaines (printemps 2021) du Min. Dubé notamment.

    Parce que la population de masse a accepté ces injections géniques expérimentales sans un consentement libre et éclairé.

    Conséquemment, la cause du décès de Jean-Marc Vallée est d'intérêt public.

    Vous voulez rendre honneur à cet être humain ?

    Primo, revendiquez que la vérité soit révélée. C'est ça le plus grand respect.

    Accepteriez-vous de pleurer la mort de votre enfant, sans savoir la cause VÉRITABLE de sa mort ?

    Lorsqu'une de mes soeurs est décédée à l'âge de 10 ans, en 1980, il y a eu une audience publique complète du coroner, j'ai d'ailleurs été la seule enfant à assister à cette audience au palais de justice de Sherbrooke (ancien, maintenant hôtel de ville).

    Pourquoi en 2021 nous fermerions les yeux d'une personne en pleine santé décédée d'une crise cardiaque, probablement injecté en 2021 de ces produits géniques expérimentales ?

    Les problèmes cardiaques sont dans les effets secondaires des injections géniques expérimentales, plusieurs sportifs professionnels à travers le Monde en sont morts.

    Pourquoi en 2021 nous fermerions les yeux ?

    Ouvrons tous nos yeux, avec amour et par amour ❤

    https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10228522994238602&id=1195387048

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 2 ans
      gloriane
      Gloriane,

      Vous semblez ignorer que bien des gens "en santé" décèdent de façon subite et que c'était le cas bien avant la COVID et son vaccin. Notamment en raison d'ennuis non détectés, malformation etc.

      Selon vous, les vaccins sont expérimentaux et nocifs. Pourtant, plus de 11 MILLIARDS de doses ont été administrées. Mon propos n'est pas de débattre sur cette question, mais il est important de démontrer que compte tenu de ces nombres, il faut vouloir pour tirer une conclusion de cause à effet sans rien de plus. Mais c'est exactement ce que vous faites. Vous tirez une conclusion sans aucun fondement, simplement sur la base de vos croyances. Non seulement ça, vous revendiquez que la "vérité soit révélée". Soyons honnêtes, pour vous, ça veurt simplement dire "donnez-moi raison" pcq vous n'accepterez rien d'autre.

      Ce faisant, sans aucune gêne ou remord vous cherchez à instrumentaliser la mort d'un individu. Vous le faites sans aucune compassion pour ceux qui l'aiment et le respectent. Et vous persistez et signez tellement convaincue d'avoir raison, comme si c'était de vos affaires. Sans aucun respect ou considération pour sa famille.

      Personne ne vous doit quelque chose en relation avec ce triste décès. Honte à vous de tenter à vous immiscer de la sorte. Et si vous ne comprenez pas combien vous avez tort, combien vos "conclusions" sans aucun fondement sont ridicules, il est 100% légitime de se poser des questions sur vous, notamment pour protéger le public.

    • Tucker
      Tucker
      il y a 2 ans
      Chargé de cours
      Ce n'est pas le nombre de dose qu'il faut considérer, mais le nombre de personne ! On peut donner 28 doses à 10 personnes en pensant que tout est OK. Alors qu'en réalité, 9 personnes ont eu leurs 3 doses sans problème, et une dixième personne n'a reçu qu'une dose avec pleins d'effets secondaires. Conclusion : 1 personne sur 10 repose dans les statistiques VAERS (usa) qui compilent les effets secondaires. Oui, on peut décéder de façon subite, mais quel hasard quand c'est très (trop) souvent dans les jours suivants la vaccination ! Quel hasard que les employés de Pfizer n'ont jamais été dans l'obligation de recevoir leur propre produit. Quel hasard quand l'inventeur de la technologie mRNA déconseille le vaccin aux moins de 22 ans.
      Quel hasard quand l'ancien président de Pfizer n'approuve pas ce produit lui non plus. Quel hasard quand on pense que plusieurs pays (dont le Canada) ont cessé la distribution de certaines marques de vaccins. J'ai connu Jean-Marc Vallée, qui vous dit que sa famille ne demanderais pas mieux que d'investiguer davantage. Je comprend que vous ne vouliez débattre, vous adoptez la même stratégie honteuse que les démocrates américains : la censure, le déni, les insultes et le contrôle du narratif.

    • Parajuriste
      Parajuriste
      il y a un an
      Gloriane et son ressenti
      Gloriane semble vouloir s'immiscer partout, comme par exemple, prendre le contrôle d'un dossier de droit familial et le transformer en cirque complotiste. Sans se soucier d'autre chose que de sa petite gloriole.

      Gloriane: la preuve "par ressenti" n'est pas un moyen de preuve admissible. Et être quérulente ne fait pas de vous une avocate compétente et rigoureuse. Et vous servir du système judiciaire n'est pas le forum approprié pour promouvoir un discours sectaire.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a un an
      d'accord
      4.64 MILLIARDS de personnes vaccinés. Réfléchis à combien de personnes ça représente. Il n'y a plus rien d'expérimental là-dedans depuis belle lurette! Pour le reste, quel ramassis de bla bla insignifiant!

    • From USA
      From USA
      il y a un an
      Bien répondu
      Merci de votre excellent témoignage. La société québécoise évolue grâce à des partages de ce genre.

    • FROM USA
      FROM USA
      il y a un an
      Réponse
      Vous avez parfaitement raison. Avec ce genre de commentaire, vous faites honneur à votre nation.

  10. scientifique MS
    scientifique MS
    il y a 2 ans
    poursuite baillon?
    Ça fait plus de 2 ans que plusieurs réclament un débat publique. Non seulement il n'y a jamais eu lieu, mais ceux qui osent sortir du narratif officiel issu de la planète politique se font trainer dans la bouette sur la place publique et se font harceler par leurs ordres professionnels avec ce qui a l'apparences de poursuite bâillon. Est-que tout ça est issu d'une commande politique? N'oubliez pas une chose, la vérité saute aux yeux pour celui qui est perspicace et cartésien : la vérité est nécessairement cohérente, ce qui la rend facile à reconnaitre, et les mensonges sont nécessairement mélangeant, ce qui est tout aussi facile à reconnaitre. Ceux qui veulent maintenir l'état d'ignorance du public sont ceux qui ont peur de la vérité. Si vous pensez qu'elle se trompe, laissez la se tromper sur la place publique pour le bien de la science. La censure ne peut que servir le mensonge. Laissez cette femme parler, c'est urgent.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 2 ans
      terre plate
      Qui l'empêche de parler? En fait, elle parle trop, c'est ça son problème. Et il y a des conséquences à prononcer certaines parôles.

    • Tucker
      Tucker
      il y a 2 ans
      Chargé de cours
      Donc vous êtes contre la libre-expression ? Et vous parlez même de ''conséquences''. Le communisme, ça vous plait ?

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a un an
      chargé de quoi?
      Rien contre la liberté d'expression, mais il faut être responsable de ses actes, incluant nos parôles. Sans avoir aucune idée du statut vaccinal de certains individus elle se permet de spéculer sur la cause de leur décès et infère, selon une logique on ne peut plus boiteuse, que le vaccin en est la cause. Tu dis des choses comme ça en tant qu'avocate, tu mérites de faire face aux conséquences. Si tu ne comprends pas ça, n'enseigne pas aux enfants...

  11. Citoyenne du Québec
    Citoyenne du Québec
    il y a 2 ans
    Valeur morale
    Ce que j'entends depuis des années sur la justice me lève grandement le coeur. Dans ce que je vois et que je lis de Me Blais, me brise encore plus. J'espérais toujours avoir un semblant de justice qui m'aiderait mais là vous donner les derniers coups de marteau sur le clou. Avons nous vraiment une justice ici au Québec ou Non???? C'est une vraie Question. Me Gloriane Blais n'est aucunement en faute et vous le savez que ferez-vous de cette vérité? Mon entourage aussi veut savoir.

  12. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Battez-vous jusqu'au bout!
    Je ne suis absolument pas d'accord avec les positions anti-vaccin de Mme Blais et je ne le serai jamais. Toutefois, je trouve excessif, pour ne pas qualifier ça d'abus de pouvoir, que le Conseil d'administration du Barreau lui ordonne de passer un examen psychiatrique. C'est tellement insultant, j'espère qu'elle remportera sa cause.

  13. Tucker
    Tucker
    il y a 2 ans
    Chargé de cours collégial
    Ce n'est pas le nombre de dose qu'il faut considérer, mais le nombre de personne ! On peut donner 28 doses à 10 personnes en pensant que tout est OK. Alors qu'en réalité, 9 personnes ont eu leurs 3 doses sans problème, et une dixième personne n'a reçu qu'une dose avec pleins d'effets secondaires. Conclusion : 1 personne sur 10 repose dans les statistiques VAERS (usa) qui compilent les effets secondaires. Oui, on peut décéder de façon subite, mais quel hasard quand c'est très (trop) souvent dans les jours suivants la vaccination ! Quel hasard que les employés de Pfizer n'ont jamais été dans l'obligation de recevoir leur propre produit. Quel hasard quand l'inventeur de la technologie mRNA déconseille le vaccin aux moins de 22 ans.
    Quel hasard quand l'ancien président de Pfizer n'approuve pas ce produit lui non plus. Quel hasard quand on pense que plusieurs pays (dont le Canada) ont cessé la distribution de certaines marques de vaccins. J'ai connu Jean-Marc Vallée, qui vous dit que sa famille ne demanderais pas mieux que d'investiguer davantage. Je comprend que vous ne vouliez débattre, vous adoptez la même stratégie honteuse que les démocrates américains : la censure, le déni, les insultes et le contrôle du narratif.

  14. Annie
    Annie
    il y a 2 ans
    Honneur
    Je trouve cette situation extrêmement dommage!! La société a été créé avec des standards rationnels où lorsqu’il y a un surplus émotionnel cela devient une anormalité. On demande une évaluation psychiatrique alors que jadis dans un cours de religion on nous a parlé d’un homme nommé Jesus qui lui avait transformé l’eau en vin!! Nous vivons dans une société où l’on se doit de dire ce que les autres pensent et ce qu’ils veulent entendre. Selon mon constat le barreau préfère la réserve et la discrétion, en fonction de l’opinion publique malgré sa flagrante instabilité. Ceci est très malheureux car Il appert évident que Me.Blais est demeurée fidèle à ses valeurs et à ses principes. Me.Blais est à la défense de la justice et ce non pas en se basant sur une majorité car malheureusement encore une fois la minorité n’a pas eu sa place et elle a été jugée. Bravo à cette femme qui défend des causes avec ses principes et ses valeurs et non pas uniquement avec un code civil et cela est tout à son honneur.!!

  15. Annie
    Annie
    il y a 2 ans
    Honneur
    Je trouve cette situation extrêmement dommage!! La société a été créé avec des standards rationnels où lorsqu’il y a un surplus émotionnel cela devient une anormalité. On demande une évaluation psychiatrique alors que jadis dans un cours de religion on nous a parlé d’un homme nommé Jesus qui lui avait transformé l’eau en vin!! Nous vivons dans une société où l’on se doit de dire ce que les autres pensent et ce qu’ils veulent entendre. Selon mon constat le barreau préfère la réserve et la discrétion, en fonction de l’opinion publique malgré sa flagrante instabilité. Ceci est très malheureux car Il appert évident que Me.Blais est demeurée fidèle à ses valeurs et à ses principes. Me.Blais est à la défense de la justice et ce non pas en se basant sur une majorité car malheureusement encore une fois la minorité n’a pas eu sa place et elle a été jugée. Bravo à cette femme qui défend des causes avec ses principes et ses valeurs et non pas uniquement avec un code civil et cela est tout à son honneur!!

  16. FROM USA
    FROM USA
    il y a un an
    Enough means assez
    Hello dear,

    Madame Gloriane Blais était sans doute l'une des seules avocates québécoises assez courageuses pour dénoncer publiquement les données frauduleuses liées à ces mesures inutiles, liberticides et dévastatrices, ces injections expérimentales nébuleuses ainsi que la corruption systémique de cette province fragilisée. Elle incarnait l'un des derniers remparts protégeant la démocratie et les droits fondamentaux du peuple québécois. Je la félicite pour son audace légitime, et j'ose espérer qu'elle aura gain de cause dans toute cette affaire boueuse.

    J'habite au Texas qui est probablement l'un des endroits en Amérique du Nord où l'on respecte le plus le choix des gens à l'égard de ces mesures. Celles-ci demeurent ici OPTIONNELLES. Nous prônons une philosophie célébrant les LIBERTÉS INDIVIDUELLES et l'ASPIRATION À UN BONHEUR PERSONNEL et PAISIBLE. Il y a un contraste flagrant entre tous ces Texans qui se rassemblent, s'amusent tout autour de moi versus ces gens haineux derrière leurs écrans voulant imposer aux autres leurs peurs infondées ainsi que leurs petits sentiments de domination sur autrui.

    Je suis effarée de lire encore des textes rédigés par des Québécois qui cautionnent ce genre de comportements restrictifs, haineux, et ce, malgré les rapports exposés publiquement par des professionnels de la santé impartiaux aux quatre coins du globe.

    Si certains pami vous êtes donc incapables de vous émancipez de vos craintes irrationnelles en dépit de toutes ces évidences et de ces observations médicales sérieuses, vous devriez au moins avoir l'obligeance de vous terrer dans un coin volontairement, de ficher la paix aux gens qui ont conservé leur raison et aspirent à profiter pleinement de leur vie comme bon leur semble.

    Sérieusement, célébrer textuellement la radiation d'une avocate, détenir indéfiniment et arbitrairement des prisonniers politiques pacifiques, opprimer toutes formes de réflexions qui va à l'encontre de ce gouvernement qui se contredit de semaine en semaine, qu'est-ce que c'est que ça? C'est votre droit d'exprimer vos opinions, bien qu'elles soient parfois risibles...

    En lisant ce genre de commentaires bornés, croyez-vous faire rayonner le Québec à l'étranger? Cela peut nous refroidir à l'idée de vous encourager économiquement ou de vous visiter. Peut-être désirez-vous au fond être en retrait du reste du monde normal. Mourir amèrement à petit feu?

    LET'S TAKE A BREATH.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a un an
      N'importe quoi
      Commentaire sans aucun rapport (et c'est pas peu dire sur ce site). Mme Blais a été radiée car elle a refusé de se soumettre à un examen visant à déterminer si elle était apte à exercer la profession. Point final. Si un avocat qui pratique au Texas ne possède pas une santé mentale lui permettant de rendre des services au public de manière professionnelle, j'imagine qu'il peut être radiée lui aussi. Vous êtes tellement à côté de la plaque. Des prisonniers politiques pacifiques ? Mais de quoi parlez-vous ? Votre commentaire est complètement hors sujet.

  17. Jean Godbout
    Jean Godbout
    il y a un an
    Criminellement rendu invalide à vie par la CSST
    À mon humble opinion, l'avocate Me. Gloriane Blais n'a fait qu'exercer son et notre droit à la libre expression, peut importe si elle a raison ou tort. Droit garantie par la Charte des Droits.
    Je sais, la Charte n'est plus que du papier cul dans notre système de justice 100% corrompu au Québec et au Canada.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires