Nouvelles

ASFC : 20 ans ça se fête!

Main image

Stéphane Tremblay

2022-10-24 12:00:00

Le gala d’Avocats sans frontières Canada permettra d’entendre des histoires bouleversantes, enrichissantes et passionnantes, survenues aux quatre coins du Globe.

ASFC est né de trois juristes québécois engagés, Me Pascal Paradis, Me Dominique-Anne Roy et Me Pierre Brun. Source: LinkedIn
ASFC est né de trois juristes québécois engagés, Me Pascal Paradis, Me Dominique-Anne Roy et Me Pierre Brun. Source: LinkedIn
Des avocats de l’équipe internationale de l’ASFC, à travers leurs témoignages, raconteront leurs quotidiens lors d’un gala prévu à Québec le 27 octobre.

Des cas vécus qui ne laisseront personne indifférent parmi les quelque 400 personnes attendues, des personnalités de la classe politique régionale, provinciale et fédérale. La communauté juridique et le monde des affaires seront également bien représentés, sans oublier les amis, alliés et organisations, tous rassemblés lors de cette soirée en solidarité avec les personnes victimes d’injustice au bénéfice desquelles ASFC œuvre dans le monde.

Un 20e anniversaire souligné en grand

Né de trois juristes québécois engagés, Me Pascal Paradis, Me Dominique-Anne Roy et Me Pierre Brun, qui décident de joindre leurs énergies pour contribuer, bénévolement, aux efforts de solidarité internationale. Avocats sans frontières Canada voit le jour en octobre 2002.

C’est cette volonté d’utiliser le droit afin de partager et promouvoir les droits humains qui donnera naissance à Avocats sans frontières Canada. C’était il y a vingt ans.

Vingt ans à agir avec les personnes en situation de vulnérabilité pour qu’elles puissent réaliser leurs droits humains ; Vingt ans à œuvrer pour le renforcement de l’accès à la justice et à la représentation juridique ; Vingt ans à partager l’expertise et le savoir-faire des juristes à travers le monde ; Vingt ans à faire du droit un instrument de changement et de développement ; Vingt ans à contribuer à la réconciliation et à la paix ; Vingt ans d’égalité, de diversité et d’inclusion ; Vingt ans à faire de la solidarité internationale une réalité.

Vingt ans plus tard, ASFC est devenue une organisation de coopération internationale reconnue sur la scène nationale et internationale pour son expertise, sa crédibilité et son expérience en matière de droits humains et qui contribue concrètement au renforcement de l’accès à la justice et à la représentation juridique. C’est grâce au soutien infaillible de chacun de ses avocats mentionne ASFC.

Au programme le 27 octobre au théâtre du Capitole de Québec : Cocktail de réseautage suivi d'un souper gastronomique. De l’émotion, de l’inspiration et des surprises pour célébrer un 20e anniversaire à sa juste valeur.

Les plus grands seront là

Une soirée exceptionnelle qui permettra de souligner l’importance de l’engagement et la force de la vocation de celles et ceux qui contribuent aux victoires juridiques et judiciaires qui ont marqué l’histoire d’ASFC depuis deux décennies.

Les plus influents membres de l’élite judiciaire canadienne et internationale seront présents.

Quelques noms: Le très honorable Richard Wagner juge en chef du Canada. Dans ce rôle, il préside également le Conseil canadien de la magistrature, l’Institut national de la magistrature et le Conseil consultatif de l’Ordre du Canada.

Tout au long de sa carrière juridique, le juge en chef Wagner a mené des initiatives visant à permettre aux avocats et avocates d’améliorer constamment leurs compétences et approfondir leurs connaissances, notamment par la création du Centre d’accès à l’information juridique avec lequel ASFC est fière d’entretenir des relations privilégiées.

L’honorable juge en chef associée de la Cour supérieure du Québec, Catherine La Rosa, a siégé pendant deux ans au sein du comité national en lien avec l’application de la Convention de La Haye en matière d’enlèvement international d’enfants.

L'honorable Lucie Rondeau, juge en chef de la Cour du Québec et Présidente du Conseil de la magistrature du Québec. Mme Rondeau a un grand intérêt pour la formation et la communication juridique. ASFC est fière de pouvoir compter sur le soutien de la juge Rondeau pour son 20e anniversaire.

Philippe Kirsch, ancien président de la Cour pénale internationale (CPI). Comme diplomate et éminent juriste international, Me Kirsch a activement contribué au développement du droit pénal international et du droit humanitaire. Il a joué un rôle clé dans la mise en place de la Cour pénale internationale (CPI) dont il a été le premier président.

L'honorable Louise Otis, présidente du Tribunal Administratif de l’OCDE et du Tribunal d’appel de l’OIF, ancienne juge à la Cour d'Appel du Québec. Amie de longue date d’ASFC, l’honorable Louise Otis est l’une des principales artisanes du projet « Justice de première ligne » pour le soutien juridique aux victimes du tremblement de terre en Haïti que l’organisation a mis en œuvre de 2010 à 2013.

Les autres participants

L'honorable Jean-Yves Duclos, ministre de la santé et député fédéral
Joël Lightbound, député fédéral
Bruno Marchand, Maire de Québec
Marc-André Blanchard, premier vice-président et chef CDPQ mondial et chef mondial de l’investissement durable à la Caisse de placement et de dépôt du Québec
Kim Thomassin, première vice-présidente et cheffe, Québec, à la CDPQ
Isabelle Hudon, représentante du premier ministre du Canada pour la Francophonie et ancienne ambassadrice du Canada en France et à Monaco
L’honorable Jacques R. Fournier, ancien juge en chef de la Cour supérieure du Québec
L'honorable Louis LeBel, avocat conseil au cabinet Langlois et ancien juge à la Cour suprême du Canada.
2595

3 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    Le naufrage d'une certaine conception du droit
    "Vingt ans à contribuer à la réconciliation et à la paix ; Vingt ans d’égalité, de diversité et d’inclusion ; Vingt ans à faire de la solidarité internationale une réalité.

    Vingt ans plus tard, ASFC est devenue une organisation de coopération internationale reconnue sur la scène nationale et internationale pour son expertise, sa crédibilité et son expérience en matière de droits humains et qui contribue concrètement au renforcement de l’accès à la justice et à la représentation juridique."


    Reconnue, crédible et experte selon qui? Ceux qui gravitent autour de l'égalité, de la diversité et de l’inclusion?

    Il ya 50 ans le Canada envoyait des prof en Afrique, et on y était respecté. Aujourd'hui l'occcident y envoie des consultants en LGBTisme et il est en train de se faire virer. Ce sont de plus en plus les chinois et les russes qui ont l'écoute des Africain, avec des projets autrement plus constructifs que des heures du conte Drag.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a un an
      OK BOOMER
      L'égalité, la diversité et l'inclusion. Comme si on avait le temps et l'argent pour de telles singeries. Bravo, monsieur Maître, et bon voyage chez nos amis orientaux.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a un an
      N'importe quoi
      Vous n'avez pas honte de venir vomir votre aigreur ici au lieu de suivre une thérapie? ASFC ne milite pas pour les droits LGBT en Afrique mais a assisté beaucoup d'ONG locales impliquées dans la défense des droits de l'homme et qui ne bénéficient pas du soutien de leurs gouvernements. Il y a 50 ans, ça veut dire 1972; vous parlez de quelle partie de l'Afrique? Parce qu'en Afrique francophone où ASFC envoie des consultants, c'étaient les coopérants français qui avaient la cote jusque dans les années 2000s. Le Canada? Pfft! Revoyez votre histoire et votre géographie en matière de coopération et développement internationales!

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires