Nouvelles

Décès d’un avocat de Sherbrooke

Main image

Didier Bert

2023-01-13 13:15:00

Cet avocat a plaidé devant la plupart des tribunaux québécois. Il s’est éteint…

Me Michel Joncas s’est éteint... Source: Monty Sylvestre
Me Michel Joncas s’est éteint... Source: Monty Sylvestre
L’avocat sherbrookois Michel Joncas s’est éteint à l’âge de 71 ans.

Ce barreau 1977 aura exercé durant plus de 40 ans, plaidant devant la plupart des tribunaux au Québec. Outre le droit civil et commercial, Me Michel Joncas a œuvré en droit immobilier, en responsabilité et en faillite.

Me Michel Joncas tenait une chronique pour le journal web Estrie Plus. Chaque mois, il abordait des situations litigieuses du quotidien, partageant ses connaissances et son expertise avec le grand public. « Je pense qu'il est important que les gens soient informés et qu'ils sachent comment fonctionne le système judiciaire », indiquait l’avocat quand il a rejoint le média.

Me Joncas a été le président de l'association sherbrookoise du Parti libéral du Canada (PLC) à la fin des années 1990. Quelques années plus tard, il a coprésidé la commission électorale du Parti libéral au Québec (PLQ) au moment du saut en politique de Justin Trudeau en 2007.

L’avocat a été le président du conseil d’administration du Petit Théâtre de Sherbrooke. Impliqué dans la vie culturelle locale, il avait contribué à l’implantation du Musée des Beaux-arts de Sherbrooke.

Me Michel Joncas a également présidé le Regroupement des archives du Séminaire de Sherbrooke et de l'Archidiocèse de Sherbrooke (RASSAS), qui a mené la concrétisation du Centre d’archives Mgr-Antoine-Racine. Ce lieu conserve le patrimoine témoignant de l'histoire religieuse, du passé de l’archidiocèse, des paroisses et des communautés religieuses de la capitale de l’Estrie.

« Généreux et dévoué comme professionnel, comme bâtisseur de musée, de centre d'archives et de théâtre, comme serviteur de sa paroisse et de son diocèse, comme organisateur politique, comme ami et, surtout, comme père de famille, telle a été la nature de la vie qu'a menée et des multiples contributions que Me Michel Joncas a laissé aux communautés sherbrookoise et estrienne. Grâce à ces qualités et à son efficacité peu ordinaire, les bienfaits de son passage parmi nous continueront de se faire sentir pour des générations à venir », salue Michel Forest, sur la page de l’avis de décès.

« Je garde le souvenir d’un homme charmant et déterminé. », écrit Mgr Guy Boulanger, l’évêque de Rouyn-Noranda, qui a été vicaire général à l’archidiocèse de Sherbrooke.

« J'ai eu l'immense plaisir de partager du temps avec Michel dans les années 1985 -1988 lors de mon partage du local chez les avocats Fontaine, Désy, Panneton, Joncas… sur la rue Wellington nord, Sherbrooke. Michel un homme très charmant, très attachant, toujours souriant, muni d'une très grande intelligence. Chaque fois, ce fut un grand plaisir de se revoir », rend hommage Pierre Simoneau.

Michel Joncas laisse dans le deuil son épouse Marie-Claude Durand, ses deux enfants et ses cinq petits-enfants.
3877

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires