Nouvelles

Crise du système judiciaire québécois : un facilitateur pour trouver des solutions

Main image

Radio -canada

2023-01-20 16:33:00

Un facilitateur tentera de trouver des solutions dans le litige qui oppose le ministère de la Justice et la juge en chef de la Cour du Québec...

Le ministre de la Justice Simon Jolin-Barrette. Source: Radio-Canada / La Presse canadienne / Jacques Boissinot
Le ministre de la Justice Simon Jolin-Barrette. Source: Radio-Canada / La Presse canadienne / Jacques Boissinot
Un facilitateur tentera de trouver des solutions dans le litige qui oppose le ministère de la Justice et la juge en chef de la Cour du Québec suivant la controversée réorganisation du travail des juges.

Jacques Chamberland, mandaté par le ministre de la Justice Simon Jolin-Barrette et la juge en chef Lucie Rondeau, a travaillé 28 ans à la magistrature de la Cour d'appel du Québec avant de prendre sa retraite en 2021. Il a entre autres présidé la Commission d'enquête sur la surveillance des journalistes en 2017.

Les discussions entre les partis auraient débuté en janvier, apprend-on dans un communiqué diffusé vendredi.

À l'automne, Mme Rondeau a procédé à la réorganisation du travail des juges en matière criminelle et pénale pour qu'ils aient davantage de temps à accorder aux délibérés dans des dossiers qui sont, dit-elle, de plus en plus complexes. Une décision qui a déplu au ministre Jolin-Barrette.

Selon le ministère, 50 000 des 162 000 dossiers qui doivent être entendus devant les tribunaux québécois en 2023 risquent d’être abandonnés parce que les délais sont trop longs.

Le ministre tente de faire suspendre la décision de la juge en chef. La réforme controversée a été validée par un juge de la Cour supérieure en novembre. La cause sera toutefois entendue en Cour d’appel en 2023.
1925

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires