Carrière et Formation

Recrutement juridique : un retour timide à la normale

Main image

Marie-ève Buisson

2023-05-04 14:15:00

Quels sont les impacts de l’économie actuelle sur le recrutement dans les cabinets d’avocats et dans les entreprises ? Une experte répond à nos questions !

Dominique Tardif. Source: ZSA
Dominique Tardif. Source: ZSA
Comment le recrutement dans les cabinets et entreprises peut être affecté par l’économie actuelle? Dominique Tardif, présidente de l’agence de recrutement dans le domaine juridique ZSA, croit qu’il y a actuellement un ralentissement dans « l’extrême » pénurie qui est présente au Québec depuis presque quatre ans.

« La pénurie reste toujours présente à bien des niveaux. Toutefois, depuis quelques semaines, je remarque qu’il y a un très petit ralentissement de la pénurie qui se fait sentir dans les cabinets, surtout au niveau de l’embauche des avocats salariés. Il y a un peu moins d'emplois disponibles. On reste tout de même très loin de la norme », explique-t-elle.

Pour Dominique Tardif, il n'y a cependant pas de changement au niveau du recrutement dans les entreprises.

« Dans les deux cas, on parle d’une situation d’extrême pénurie qu’on n’a jamais vue en 20 ans. Je pense que la tendance demeure la même au niveau des entreprises. Du côté des cabinets, j'ai l’impression qu’on commence un retour très timide vers l’équilibre. Mais on est loin de l’avoir atteint, on est toujours dans une situation de pénurie », pointe-t-elle.

Évaluations

Il demeure tout de même qu’il y a de plus en plus de mouvements dans les cabinets privés puisque c’est le moment de l’année où il y a les évaluations des avocats salariés.

« Les évaluations servent à savoir qui reste et qui quitte dans les cabinets. Voilà pourquoi on peut habituellement apercevoir beaucoup de mouvements dans les bureaux à ce temps-ci de l’année. Par contre, il faut savoir que nous n’avons pas encore atteint la norme ou l’équilibre habituel que l’on voyait dans les recrutements », dit-elle.

Malgré ce retour timide à la normale, on peut apercevoir qu’il y a actuellement beaucoup de mouvements chez les associés et les jeunes avocats.

« Il y a 20 ans, la norme était de rester 10,15 ou même 20 ans auprès du même employeur. Dans les derniers mois, on a vu beaucoup plus de mobilité chez les avocats qui ont 10 ans et moins de pratique. Cette mobilité commence à s’étendre de plus en plus chez les associés qui changent souvent de cabinets. C’est un phénomène plus fréquent qu’on peut le croire », avoue-t-elle.

Le ralentissement de l’économie peut également influencer le recrutement dans tout ce qui touche l’insolvabilité, les litiges, le droit du travail et les fusions et acquisitions.

« Lorsque l’économie tourne au ralenti, les gens en insolvabilité, en litiges et en droit du travail deviennent très occupés. C’est un contexte qui fait en sorte qu’il y a plus de chicane, de grève, de licenciement, etc. Dans le cas d’une récession, il y a souvent moins de fusions et acquisitions puisqu’il y a moins d’opportunités. Toutes ces situations peuvent influencer le recrutement dans ces domaines de pratique », conclut-elle.
3483

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires