Nominations

Quatre nouveaux juges à la Cour du Québec

Main image

Didier Bert

2023-05-04 15:00:00

Le ministre de la Justice vient de nommer quatre juges à la Cour du Québec. Qui sont-ils?

Charles-Olivier Gosselin. Source: Aide juridique de Québec
Charles-Olivier Gosselin. Source: Aide juridique de Québec
Simon Jolin-Barrette, le ministre de la Justice, vient de donner une nouvelle orientation à la carrière de quatre avocats, qui sont nommés juges à la Cour du Québec.

Charles-Olivier Gosselin est nommé juge de la Cour du Québec. Il exercera ses fonctions principalement à la à la Chambre criminelle et pénale à Québec.

Charles-Olivier Gosselin était un des deux avocats d’Alexandre Bissonnette, le tueur de la mosquée de Québec. L’autre avocat du meurtrier de six fidèles du Centre culturel islamique de Québec était Jean-Claude Gingras, qui est devenu juge à la cour municipale de la Ville de Québec en juin 2021. Les deux avocats exerçaient à la section criminelle de l’Aide juridique de Québec.

Admis au barreau en 2011, Charles-Olivier Gosselin détient un baccalauréat en droit de l'Université de Sherbrooke. Il a accompli toute sa carrière d’avocat à l’Aide juridique de Québec.

Alexandre Germain. Source: Barreau de Longueuil
Alexandre Germain. Source: Barreau de Longueuil
Alexandre Germain est nommé juge de la Cour du Québec. Il exercera principalement la Chambre de la jeunesse et à la Chambre criminelle et pénale à Sept-Îles.

Admis au barreau en 2008, Alexandre Germain a commencé sa carrière juridique en pratique privée.

En 2020, Alexandre Germain a rejoint le contentieux du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est.

Il a été le président du comité de droit de la jeunesse au Barreau de Longueuil.

Alexandre Germain détient un baccalauréat en droit de l'Université de Montréal.

Josée Lemieux est nommée juge de la Cour du Québec, avec pour lieu d’exercice la Chambre criminelle et pénale à Québec.

Admise au barreau en 2003, elle s’est jointe dès l’année suivante au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP). Elle est la procureure en chef du Bureau des mandats organisationnels depuis 2021.

Josée Lemieux détient un baccalauréat en droit de l'Université Laval.

Louise Bélanger est nommée juge de la Cour du Québec, pour laquelle elle exercera ses fonctions principalement à la Chambre de la jeunesse à Joliette.

Barreau 1993, Louise Bélanger a exercé essentiellement au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides.

Louise Bélanger détient un baccalauréat en droit de l'Université de Montréal.
10485

5 commentaires

  1. Me
    Ouais ...
    Bonjour la diversité ...

    • pigeon  dissident
      pigeon dissident
      il y a un an
      woke
      La diversité, exactement, des jeunes avec une belle expérience qui leur permettra d'exercer leurs nouvelles fonctions avec compétence.

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    Info
    Savez-vous si des personnes issues de la diversité ont postulé pour ces postes à Québec, Sept-Îles et Joliette ?

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a un an
      Vous n'avez rien compris...
      "Savez-vous si des personnes issues de la diversité ont postulé..."


      Les wokes ont les réponses pour couvrir toutes les critiques dirigés contre leurs raisonnements boiteux.

      Ainsi, si aucune personne "issue de la diversité" avait postulé, le woke se verrai conforté dans ses position en concluant que si aucune candidature de ce type n'a été déposée c'est en raison du "racisme systémique".

  3. Aanonyme
    Aanonyme
    il y a un an
    J'ai tout compris
    Premièrement, je connais des avocats très qualifés qui ont postulé sans que leurs candidatures avancent et dont on moins un s'est fait poser des questions insignifiantes (vous n'habitez pas loin du palais de justice? non, j'habite dans le district judicaire et c'est moins loin que mon travail). Deuxièmement, l'absence recurrente de nominations autres que des Canadiens français découragent les autres candidatures.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires