Nouvelles

Triche aux examens du Barreau ontarien: un coupable poursuivi

Main image

Jean-francois Parent

2022-05-26 14:15:00

Le Barreau de l’Ontario croit avoir identifié l’une des organisations responsables d’avoir coulé les questions d’examens aux candidats.

L’un des formateurs principaux de NCA Exam Guru, et son directeur, Aamer Chaudhry, auraient fourni les questions lors de séances de préparation aux examens de novembre 2021…
L’un des formateurs principaux de NCA Exam Guru, et son directeur, Aamer Chaudhry, auraient fourni les questions lors de séances de préparation aux examens de novembre 2021…
L’ordre professionnel qui régit les avocats et les parajuristes ontariens vient de déposer un recours civil contre un fournisseur de services de préparation aux examens d’admission du Barreau de l’Ontario.

La requête allègue que la société NCA Exam Guru est responsable d’avoir coulé les questions contenues dans les examens d’accès à la profession utilisant le libellé de ces questions tirées de vrais examens.

L’un des formateurs principaux de NCA Exam Guru, et son directeur, Aamer Chaudhry, auraient ainsi fourni les questions lors de séances de préparation aux examens de novembre 2021, allègue la requête déposée le 25 mai en Cour supérieure de justice de l’Ontario.

C’est la découverte de cet état de fait qui aurait d’ailleurs conduit le Barreau à annuler la période d’examens prévue en mars dernier. Le Barreau soutient par ailleurs qu’il est possible que d’autres examens aient été compromis par NCA Exam Guru, peut-on lire dans la requête.

« Dans l'action civile, le Barreau de l'Ontario demande des dommages et intérêts pour abus de confiance, conspiration, incitation à la rupture de contrat et à la violation du droit d'auteur », précise le communiqué diffusé par l’ordre professionnel pour annoncer le dépôt d’une procédure judiciaire.

On exige de plus que tous les profits générés soient restitués, en plus de « dommages dommages et intérêts punitifs et aggravés », lit-on dans le communiqué. Le Barreau, qui est représenté par le cabinet Stockwoods, soutient que les défendeurs savaient que leur conduite était « malhonnête, répréhensible, malveillante, et méprisante de l'intégrité de la profession juridique », soutient la requête.

Joint par Droit-Inc, Aamer Chaudhry nie avec véhémence les allégations contenues dans la requête du Barreau. Demandant à pouvoir consulter son avocat avant de pouvoir nous parler davantage, il affirme toutefois que tout cela n’est qu’un « tissu de mensonges ».

Le site web de NCA Exam Guru était toujours actif au moment d’écrire ces lignes.

Un racket organisé?

Droit-Inc relatait plus tôt cette année que les événements entourant le report des examens d’admission au Barreau de l’Ontario pourraient faire partie d’un important stratagème de triche organisée.

Des candidats aux examens d'admission avaient révélé aux médias torontois que qu'ils avaient été approchés par des tiers leur offrant de les aider à préparer l’examen. Pour 1 000 dollars, on pouvait acheter des « questions et des réponses inédites » à l’examen.

Début mars, le Barreau de l’Ontario annulait les examens d’accès à la profession parce que des candidats auraient eu accès au contenu d’avance. « Des preuves indiquent l'implication potentielle de tiers dans cette activité », précisait alors le Barreau.

Le Barreau de l’Ontario, qui n’a pas rapidement répondu à nos demandes de commentaires, avait lancé une enquête plus tôt cette année pour tenter d’évaluer si le système d’administration de l’examen a été compromis, et le nombre d’étudiants qui auraient voulu en profiter.
3296

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires