Nouvelles

Pour plus de services juridiques en français au Manitoba

Main image

Radio -canada

2023-11-09 13:30:00

Des juristes réclament plus de services juridiques en français au Manitoba…

Karine Pelletier est la présidente de l'Association des juristes d'expression française du Manitoba (AJEFM). Source: Radio-canada / Victor Lhoest
Karine Pelletier est la présidente de l'Association des juristes d'expression française du Manitoba (AJEFM). Source: Radio-canada / Victor Lhoest
Lundi, lors de l’assemblée générale annuelle de l’Association des juristes d’expression française du Manitoba (AJEFM), des membres de l’organisation ont souligné les accomplissements de la dernière année, en plus de réitérer l’importance d’élargir les services juridiques en français dans la province.

Devant une cinquantaine de personnes, la présidente du conseil d’administration, Karine Pelletier, a présenté un tour d’horizon des principales activités poursuivies par l’AJEFM dans la dernière année.

Un travail important en matière de promotion et de sensibilisation a été effectué, selon elle, auprès des gouvernements afin d’agrandir l’espace juridique franco-manitobain.

Malgré plusieurs gains en matière de francophonie, dont la nomination de la Franco-Manitobaine Marianne Rivoalen comme juge en chef de la province, du travail reste à accomplir, croit Mme Pelletier.

« On a eu des nominations, mais c'était effectivement le statu quo en termes de nombre de juges bilingues capables de comprendre, entendre et rendre des décisions en français », affirme-t-elle.

De surcroît, aucun juge n’est à l’heure actuelle en mesure d’entendre une cause en droit de la famille en français depuis le départ de Mme Rivoalen, en 2018, pour la Cour d’appel fédérale, souligne Karine Pelletier.

Marianne Rivoalen est la juge en chef du Manitoba. Source: Radio-canada / Victor Lhoest
Marianne Rivoalen est la juge en chef du Manitoba. Source: Radio-canada / Victor Lhoest
Il s’agit selon elle d’un besoin « pressant et urgent ».

« On encourage beaucoup les jeunes à s'impliquer », souligne Mme Pelletier, qui se réjouit du nombre de jeunes venus assister à l’assemblée générale annuelle de l’organisation.

Présente à l’événement, la juge Rivoalen a d’ailleurs fait remarquer à ses collègues que des postes de juges seront ouverts l’an prochain, notamment à la Cour du Banc du Roi, dans la division de la famille. « Vous savez quoi faire! », a-t-elle lancé, incitant fortement les juristes francophones à postuler.

Mme Rivoalen a de plus souligné l’« incroyable » travail de l’AJEFM, tout en incitant les avocats à faire autant que possible appel aux services en français lors de leurs procédures en cour.

Un parcours juridique francophone continu

Karine Pelletier a également présenté le travail de l’AJEFM en faveur d’un accès continu à des services juridiques en français à Saint-Boniface.

L’AJEFM, en pourparlers avec toutes les instances de la cour, souhaite reconfigurer le palais de justice de Saint-Boniface afin d’y offrir tous les services en matière de « droit familial, de droit criminel et de toute instance civile », précise-t-elle.

D’après le directeur général de l’AJEFM, Tarik Daoudi, un besoin important en matière de conseils juridiques en français, particulièrement pour les questions en droit de la famille, en logement et en immigration se fait sentir.

En 2022, plus de 1000 consultations individuelles en français ont été offertes, précise M. Daoudi.
1296

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires