Carrière et Formation

Un cabinet père et fille!

Main image

Camille Dufétel

2023-05-11 15:00:00

Un avocat fort de près de 50 ans de carrière voit sa fille fraîchement assermentée le rejoindre dans son cabinet, avec l’envie de faire évoluer celui-ci... Qui sont-ils ?

Me Mark Hanna et Me Julie Hanna. Source: Ally Pazzano
Me Mark Hanna et Me Julie Hanna. Source: Ally Pazzano
Me Mark Hanna, Barreau 1975, qui a fondé son cabinet montréalais Hanna Légal en 1977 avec un associé, voit sa fille, assermentée en 2023, le rejoindre avec « une perspective jeune et moderne ».

Sa fille, Me Julie Hanna, 30 ans, a déjà eu une première courte carrière en marketing. Elle a obtenu un baccalauréat en commerce à l’Université Concordia avant d’en décrocher un autre en droit à l’Université de Montréal et de devenir avocate.

Basé près de la station Snowdon, Hanna Légal, dont le nom officiel est Hanna & Glasz, est aujourd’hui composé de quatre avocats, en plus de l’assistante de Me Mark Hanna, qui travaille avec lui depuis 25 ans.

Le père et la fille se spécialisent en droit corporatif et commercial. Me Mark Hanna est aussi agent de marques de commerce. « On prépare et on révise beaucoup de contrats et on offre des services dans le domaine des successions », détaille Me Julie Hanna.

Ayant étudié en commerce, l’avocate, qui aime le domaine des affaires, tient à aider les entrepreneurs à démarrer leur entreprise, pour les voir grandir et réussir.

Les autres avocats offrent des services en droit de la famille, litige civil, médiation familiale, et pour les propriétaires et les locataires.

Durant ses études en droit, Me Julie Hanna savait déjà qu’elle voulait travailler avec son père, et à son compte.

« Il a travaillé dur pour créer tout ça, pour développer ses relations avec les clients et d’autres professionnels, alors je voulais vraiment continuer à faire grandir le cabinet qu’il a construit », assure-t-elle.

L’avantage de travailler avec son père, selon elle, est que les deux savent comment l’autre fonctionne. « C’est facile de travailler ensemble parce qu’on se connaît, on sait quelles sont nos forces et nos faiblesses », pointe-t-elle.

Projets d’expansion et réseaux sociaux

« Il y a déjà eu jusqu’à 12 avocats dans ce cabinet quand j’étais plus jeune, alors que nous sommes aujourd’hui quatre », souligne Me Julie Hanna.

Elle souhaite aujourd’hui embaucher d’autres avocats, notamment des jeunes, qui se spécialisent dans des domaines différents. Elle fait par ailleurs en sorte de rendre le cabinet plus visible sur les réseaux sociaux, notamment sur LinkedIn et Instagram.

Cela lui permet aussi de donner des informations à de potentiels clients sur le droit corporatif et commercial.

« Concernant l’avenir d’Hanna Légal, je veux aussi offrir des services de rédaction et de révision de conventions d’influence marketing ou de médias sociaux, ainsi que des conventions de promotion de marque », précise-t-elle notamment.

Quant à savoir si Me Mark Hanna pense à la retraite, « il n’en parle même pas ! », assure sa fille.

« Quand j’étais jeune, avant mes études en droit, mon père m’a embauchée pour l’aider à faire des tâches administratives, et parfois, j'étudiais à son bureau, donc j’avais déjà une bonne vision de son travail », se souvient-elle.

Elle lui demande aujourd’hui de lui expliquer en détails tout ce qu’il fait, et accueille tous ses conseils.

Me Mark Hanna a passé deux ans dans le cabinet aujourd’hui bien connu sous le nom de Lavery, avant de fonder son propre cabinet en 1977.

Changement de cap

Me Julie Hanna explique que pendant son dernier semestre d’études en commerce à Concordia, elle a suivi un cours en droit des affaires et éthique. Elle a particulièrement apprécié celui-ci.

Ayant déjà obtenu un emploi avant la fin de ses cours, elle a commencé à travailler en marketing, mais en parallèle, elle s’est demandée pourquoi elle n’avait pas finalement suivi des études en droit. Elle a alors décidé de se lancer.

Durant ses études en droit, Me Julie Hanna a travaillé chez Davies Ward Phillips et Vineberg en tant qu’assistante de deux avocates œuvrant dans le domaine de fusions et acquisitions.

En juin 2019, cette adepte d’entraînements sportifs, qui adore tester les restaurants de Montréal, a participé à un échange étudiant à Milan, Italie, à l’école Università degli Studi di Milano.
7592

1 commentaire

  1. A
    A
    C'est un impropreté de terme et un faux-ami que d'appeler un cabinet "Hanna Légal".
    Juridique ça va.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires