Nominations

Quatre nouveaux juges à la Cour supérieure!

Main image

Didier Bert

2023-02-21 15:00:00

La Cour supérieure accueille quatre nouveaux juges. Qui sont-ils?

Éric Dufour. Source: ABC
Éric Dufour. Source: ABC
Le ministre de la Justice, David Lametti, a nommé un quatuor de juges à la Cour supérieure.

Éric Dufour est nommé juge de la Cour supérieure du Québec dans le district de Montréal. Il était jusqu’à présent juge de la Cour du Québec.

Éric Dufour arrive dans un poste vacant, à la suite du départ de la juge Anne-France Gagnon pour Gatineau où elle succède à la juge Suzanne Tessier, qui devient juge surnuméraire.

Admis au barreau en 1988, le juge Éric Dufour a d’abord exercé comme avocat à l’Agence du revenu du Québec. Il plaidait en défense dans des dossiers d’appels de cotisation, et en poursuite dans des instances criminelles et pénales.

Éric Dufour a aussi pratiqué comme avocat au contentieux du Procureur général du Québec. Il pilotait les litiges en droit administratif, constitutionnel et en responsabilité civile. En 2011, il a reçu la médaille du Barreau de Montréal au nom de l'Association des juristes de l'État.

Éric Dufour a été membre du Conseil du Barreau de Montréal. Il a présidé le comité de liaison avec la Cour d'appel du Québec.

Le juge a enseigné le droit de la preuve à l'École du Barreau du Québec. Il a été formateur en techniques de plaidoirie au Séminaire.

Éric Dufour détient un baccalauréat en droit de l’Université Laval.

Eleni Yiannakis. Source: IMK
Eleni Yiannakis. Source: IMK
Eleni Yiannakis est nommée juge de la Cour supérieure du Québec dans le district de Montréal. Elle était associée au cabinet IMK à Montréal.

La nouvelle juge remplace le juge Martin Castonguay, qui deviendra juge surnuméraire.

Eleni Yiannakis a effectué une grande partie de sa carrière d’avocate chez Fasken Martineau DuMoulin, jusqu’en 2016 quand elle rejoint le cabinet IMK. Depuis, elle a développé une pratique en litiges commerciaux, dont les actions collectives, les injonctions et les différends découlant d’une fraude, ainsi que les litiges en insolvabilité. Elle a plaidé devant tous les tribunaux de la province et devant la Cour suprême du Canada.

Ce barreau 2000 a enseigné le cours sur les obligations à l’École du Barreau. Elle a également fait partie du comité de recrutement et du mentorat des étudiants stagiaires et jeunes avocats.

Eleni Yiannakis détient une maîtrise en droit de l’Université McGill et un baccalauréat en droit de l’Université de Sherbrooke. Elle a un certificat en common law de l’Université de Toronto.

Sébastien Pierre-Roy. Source: LinkedIn
Sébastien Pierre-Roy. Source: LinkedIn
Sébastien Pierre-Roy est nommé juge de la Cour supérieure du Québec dans les districts de Saint-François et de Bedford. Il était avocat à Sherbrooke.

Il remplace le juge Gaétan Dumas, qui devient juge surnuméraire.

Barreau 2001, Sébastien Pierre-Roy a commencé sa pratique du droit au sein du groupe de litige de McCarthy Tétrault. Il rejoint ensuite le cabinet Heenan Blaikie.

Il œuvre ensuite près de dix ans comme associé chez Chenette, un cabinet boutique de litige, où il a pratiqué en droit professionnel, en droit des médias, en droit de l'assurance et en droit universitaire. Il a plaidé devant tous les tribunaux judiciaires, jusqu'à la Cour suprême du Canada.Il y a trois ans, ce passionné d’éthique et de déontologie a fondé son propre cabinet, PR Avocat, tout en s’attachant à effectuer des mandats pro bono, et à se consacrer aux modes de prévention et au règlement des différends.

Le nouveau juge a enseigné le droit à l'Université de Sherbrooke à l'École du Barreau du Québec. Il a été membre du conseil de discipline du Barreau, ainsi que du sous-comité de déontologie et responsabilité professionnelle de l’Association du Barreau canadien (ABC).

Sébastien Pierre-Roy détient un baccalauréat en droit de l’Université de Montréal. Il est médiateur et arbitre accrédité.

Annie Émond. Source: Boro Frigon Gordon Jones
Annie Émond. Source: Boro Frigon Gordon Jones
Annie Émond est nommée juge de la Cour supérieure du Québec dans le district de Montréal. Elle exerçait comme avocate à Montréal.

La nouvelle juge a commencé sa carrière par un stage au Bureau d'aide juridique de Montréal, section droit criminel et pénal. Elle rejoint ensuite le cabinet de criminalistes Boro Polnicky Lighter, devenu Boro Frigon Gordon Jones, où elle vient d’exercer durant plus de 20 ans.

Annie Émond a représenté ses clients en matière pénale en première instance, devant juge seul et devant juge et jury. Elle a plaidé devant la Cour d’appel du Québec et la Cour suprême du Canada. Elle a également exercé en matière disciplinaire.

La juge Émond a agi comme assistante dans deux dossiers au Tribunal pénal international pour le Rwanda.

La nouvelle juge a agi comme amicus curiae pour la Cour supérieure, et comme décideuse au sein du Comité de révision de la Commission des services juridiques à Montréal.

Annie Émond a été membre du conseil d’administration et de comités de l’ABC, division du Québec, ainsi que du Barreau de Montréal. Elle a enseigné le cours de cybercriminalité, enquête policière et droit à l’école Polytechnique Montréal.

La juge a reçu différents prix par l’Association des avocats de la défense de Montréal, l’Association du jeune barreau de Montréal, l’Association québécoise des avocats et avocates de la défense du Québec, et l’Association des avocats de la défense de Montréal.

Annie Émond détient un baccalauréat en droit et un diplôme de droit notarial de l’Université de Sherbrooke. Elle a été bénévole auprès du Réseau national des étudiants pro bono de son alma mater.
13261

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires