Nouvelles

Le Centre des congrès de Québec mis en demeure

Main image

Radio -canada

2023-06-09 10:15:00

Les promoteurs de l'activité pro-vie « Rallye foi, feu, liberté » mettent en demeure le gouvernement et le Centre des congrès de Québec à la suite de son annulation.

Cette activité devait avoir lieu au Centre des congrès de Québec. Source: Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy
Cette activité devait avoir lieu au Centre des congrès de Québec. Source: Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy
Cette mise en demeure vise la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, et le président-directeur général du Centre des congrès de Québec, Pierre-Michel Bouchard.

Caroline Proulx, qui est responsable du Centre des congrès de Québec, a exigé l'annulation de l'activité qui devait avoir lieu à la fin du mois. « Oui à la liberté d'expression, mais non d'accueillir des événements qui sont en contradiction avec les principes fondamentaux du Québec », avait déclaré la ministre le 2 juin dernier.

L'organisateur, Harvest Ministries International, et son président, Arthur Lucier, affirment que la résiliation du contrat par le Centre des congrès ne repose sur « aucun fondement juridique valable ».

Le document demande au PDG du Centre des congrès « de se rétracter par écrit d’ici 48 heures, sans quoi des procédures judiciaires pourront être prises contre [lui], personnellement, et contre la Société, sans autre avis ni délai ».

Me Samuel Bachand. Source: CJLC – Centre juridique pour les libertés constitutionnelles
Me Samuel Bachand. Source: CJLC – Centre juridique pour les libertés constitutionnelles
Préjudices

L'avocat Samuel Bachand, qui représente Harvest Ministries International dans ce dossier, estime que la ministre Proulx a fait pression sur le Centre des congrès afin d'annuler cette activité. C'est pourquoi elle est aussi visée par la mise en demeure.

« Même si la thématique du Rallye était "anti-avortement" (nous le nions), votre décision de bannir ma cliente du Centre des congrès – et de toutes les propriétés similaires de la Couronne provinciale – serait abusive, discriminatoire, attentatoire aux libertés fondamentales d’expression et de religion, sans l’ombre d’une justification raisonnable », peut-on lire dans le document.

Selon la mise en demeure, il ne s'agissait pas d'une activité anti-avortement, contrairement à ce qu'a laissé entendre le gouvernement du Québec. « Aucune prise de parole, représentation, projection ou thématique soi-disant "anti-avortement" n’était au programme », selon l'avocat.

L'annulation de cette activité aurait également des conséquences sérieuses pour les organisateurs. « La résiliation unilatérale du contrat causera un préjudice matériel considérable à ma cliente qui doit maintenant, en pleine haute saison, trouver un lieu de remplacement pour le Rallye, à proximité d’hôtels et de restaurants où des réservations et des dépôts ont déjà été faits. De façon préliminaire et sous toutes réserves, ma cliente estime son préjudice matériel probable à plus de quatre cent cinquante mille dollars (450 000 $) ».

Cette activité était prévue du 23 juin au 2 juillet. Le promoteur, Harvest Ministries International, basé à Kelowna, en Colombie-Britannique, prévoyait accueillir 1000 personnes par jour.

Le cabinet de la ministre Proulx n'a pas commenté.
2653

1 commentaire

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    Le Québec devient lentement la France
    "Pas de liberté pour les ennemis de la liberté", disait encore St-Just, peu avant d'être guillotiné.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires