Nouvelles

Un nouveau leader en immigration

Main image

Camille Dufétel

2023-07-10 15:00:00

Le Groupe TCJ acquiert un cabinet montréalais et devient par le fait même un des leaders incontestés au Québec en immigration d’affaires…
 Normand Therrien et Natacha Mignon Source: Therrien Couture Joli-Coeur
Normand Therrien et Natacha Mignon Source: Therrien Couture Joli-Coeur
Le Groupe TCJ annonce l’acquisition d’Immétis Services Juridiques. Le cabinet, décrit comme un chef de file en immigration d’affaires et de mobilité internationale au Québec, a été fondé en 2016 par Me Natacha Mignon.

Immétis devient ainsi la quatrième filiale du Groupe TCJ avec Therrien Couture Joli-Cœur, Edilex et On Règle. Une façon pour le groupe, « à l’heure où la pénurie de main-d’œuvre est un obstacle pour les entreprises québécoises et canadiennes », de se positionner comme un leader dans ce secteur du droit, « devenu clé pour les entreprises d’ici ».

À noter qu’une équipe de 15 personnes se greffe à TCJ avec cette acquisition. Et que la nouvelle filiale continuera ses activités sous le nom Immétis, Me Mignon étant nommée cheffe de la direction d’Immétis. Elle demeurera responsable des activités.

Sens entrepreneurial

Normand Therrien et Natacha Mignon. Sources: Coutoisie
Normand Therrien et Natacha Mignon. Sources: Coutoisie
Contacté par Droit-inc, Me Normand Therrien, président et chef de la direction de TCJ, explique que TCJ est un cabinet très entrepreneurial et que Me Mignon partage ce sens entrepreneurial.

« Elle est arrivée de France, s’est installée ici, a travaillé comme avocate, a vu l’opportunité, l’a saisie, s’est lancée en affaires en 2016, et a développé un modèle d’affaires très rare qui permet de rendre un service juridique à une clientèle ciblée dans le domaine de l’immigration, pointe-t-il. C’est ce qu’on recherche, de faire équipe avec des entrepreneurs. »

Il explique que c’est une ligne d’affaires que TCJ a tenté de développer au fil des années.

« Mais on n’a jamais été capable d’atteindre la masse critique et de développer le modèle comme le fait Natacha, souligne-t-il. On sait pertinemment que dans l’économie dans laquelle on œuvre présentement et pour les années à venir, l’immigration est un service qui doit être offert à notre clientèle, et on n’était pas en mesure de le faire comme le faisait Immétis. »

Me Mignon, pour sa part, souligne aussi la façon entrepreneuriale de penser la pratique et de travailler avec les équipes, sur laquelle les deux organisations se sont retrouvées.

Rappelons qu’Immétis dessert une clientèle d’entreprises québécoises et de grands groupes étrangers implantés au Canada pour tous leurs enjeux de mobilité internationale, et les accompagne dans la définition et le déploiement de stratégies d’immigration, ainsi que dans la préparation des demandes de visas et permis de travail. Il exploite également le site d’emploi Immijob.com.

Une rencontre

 Normand Therrien et Natacha Mignon Source: Courtoisie
Normand Therrien et Natacha Mignon Source: Courtoisie
Comment et pourquoi TCJ s’est-il intéressé précisément à ce cabinet en immigration d’affaires ? Me Therrien explique avoir eu la chance de rencontrer Me Mignon à l’automne dernier. Tous deux ont constaté qu’ils avaient des atomes crochus.

« En comprenant bien le modèle d’affaires qu’elle a développé et en voyant l’amplitude que ça a pris, c’était un incontournable de pouvoir mettre nos organisations ensemble, donc on a procédé vendredi dernier à la clôture d’acquisition d’Immétis au sein de l’écosystème de TCJ », poursuit-il.

Me Mignon se souvient effectivement avoir déjeuné avec Me Therrien il y a quelques mois. Tous deux avaient été mis en relation par une tierce personne.

« On a d’abord parlé de travailler ensemble, pour qu’on se charge des dossiers d’immigration… Je pense que TCJ a aimé notre façon de travailler, notre modèle d’affaires. Après, on est rentrés dans un processus d’acquisition, d’ailleurs assez rapidement ».

Vers les régions

À savoir si TCJ deviendra un chef de file en immigration d’affaires, Me Therrien croit que cette acquisition donne au groupe cette opportunité. Il rappelle que ce domaine est en forte croissance. Il estime que cette acquisition va par ailleurs permettre à TCJ d’avoir cette offre de services dans chacune de ses régions, avec « une méthodologie assez normée et bien cadrée ».

Rappelons que Therrien Couture Joli-Cœur, qui compte actuellement sur une équipe multidisciplinaire de plus de 430 personnes dont des avocats, des notaires, des fiscalistes, des agents de marques de commerce, des CPA et des spécialistes en RH, est établi dans six villes au Québec. Il s’agit de Brossard, Laval, Montréal, Québec, Saint-Hyacinthe et Sherbrooke.

Me Therrien précise que la clientèle d’Immétis, « des grands groupes, des PME… » est quant à elle beaucoup centrée à Montréal. Immétis s’est beaucoup développé sur les marchés internationaux avec des sociétés étrangères qui s’implantent au Canada, selon Me Mignon.

« On va pouvoir plus se développer auprès des entreprises québécoises car le groupe TCJ couvre la plupart des régions au Québec, et ça c’est énorme, lance-t-elle. On va aussi pouvoir offrir à nos clients, qui le demandent de plus en plus, des services en matière transactionnelle, de droit fiscal, de droit du travail… »

Un accomplissement

Quand elle a fondé Immétis il y a quelques années, Me Mignon était en tout cas loin d’imaginer qu’un jour, son cabinet ferait l’objet d’une acquisition par un groupe.

« En 2016, je n’imaginais rien du tout ! J’avais en tête un cabinet d’avocats que je voulais sans papiers, proche des clients, sans facturation au taux horaire, avec une rapidité d’exécution imbattable sur le marché. Je ne savais même pas si j’allais avoir des clients, j’étais comme un cuisinier qui essaie une nouvelle recette et qui ne sait pas si ça va plaire ».

Son cabinet a finalement rapidement obtenu la satisfaction des clients et s’est agrandi.

Me Mignon précise qu’avant d’avoir rencontré Me Therrien, elle n’avait aucune intention de vendre la société. « On avait déjà été sollicité sans donner suite, c’est vraiment parce que j’ai senti que Normand Therrien aimait notre société. Et j’étais toute seule donc j’estime qu’avoir le soutien d’un groupe, ça permet une croissance ».

Quant à la décision de laisser Immétis rester Immétis, ce qui a été « magnifique », selon Me Mignon, est que pendant les discussions sur la vision de l’activité du cabinet, elle et Me Therrien étaient d’accord sur tout.

« Il n’a jamais été question d’autre chose qu’Immétis conserve son nom, ses activités et sa façon de pratiquer », note-t-elle.

Dans le cadre de cette transaction, Immétis a été représenté par Novalex et en particulier par Mes Marie-Ève Ferland et Loris Benaiteau. TCJ s’est représenté par lui-même.
7898
3 commentaires
  1. Oui
    Je veux immigrer a Canada
    Que dois je faire merci

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    LB
    Quelle belle acquisition pour TCJ. Natacha est une star! Bravo!

  3. Charles
    Charles
    il y a un an
    Bravo
    Bravo! Bien dit Léna, c'est un bon modèle pour tous les français.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires