Campus

Quoi de nouveau dans vos facultés?

Main image

Marie-ève Buisson

2023-10-10 13:15:00

Des conférences, des chaires de recherche, des bourses… Que se passe-t-il dans vos facultés?

Rachel Gagnon et Dominique Bernier. Source: UQAM
Rachel Gagnon et Dominique Bernier. Source: UQAM
Cette semaine, Droit-Inc fait à nouveau un retour sur les nouvelles de vos facultés de droit.

Université du Québec à Montréal

Le Sommet sur les violences et le harcèlement à caractère sexuel en culture au Québec a eu lieu le 26 septembre dernier, à l’Agora du Cœur des sciences.

Ce sommet a réuni des représentantes de plus de 50 organisations incluant une équipe de recherche de 10 professeures du réseau de l’Université du Québec, dont la doyenne de la Faculté de science politique et de droit de l’UQAM Rachel Chagnon ainsi que la professeure en sciences juridiques Dominique Bernier.

L’événement visait à évaluer la faisabilité de transposer et d’adapter au milieu culturel québécois certaines mesures afin de prévenir et de lutter contre les violences et le harcèlement à caractère sexuel.

David Koussens. Source: Université de Sherbrooke
David Koussens. Source: Université de Sherbrooke
Université de Sherbrooke

La Chaire de recherche Droit, religion et laïcité vient d’obtenir un troisième mandat qui lui permettra de poursuivre ses travaux jusqu’en 2028. Le titulaire, David Koussens, étudiera les laïcités contemporaines et analysera les interactions complexes entre les systèmes juridiques et les systèmes religieux dans les démocraties libérales.

« S’inscrivant dans une démarche compréhensive, le programme de la chaire propose d’analyser les diverses déclinaisons du principe de séparation dans la gouvernance politique et juridique au Québec, à la lumière des expériences menées dans les autres démocraties libérales, et principalement en France et en Belgique ».

Nassandja Lamoussa Yimou, Foli Fabrice Crédus Ekue et Marziyeh Asghar Poor. Sources: LinkedIn et ULAVAL
Nassandja Lamoussa Yimou, Foli Fabrice Crédus Ekue et Marziyeh Asghar Poor. Sources: LinkedIn et ULAVAL
Université Laval

Deux nouveaux étudiants togolais ont reçu une bourse d’admission de 25 000 $ de la Chaire de recherche sur les contrats intelligents et la chaîne de blocs – Chambre des notaires de Québec.

Lamoussa Nassandja Yimou, étudiant au doctorat en droit, s’intéresse au rapport entre le droit des affaires et les technologies avancées. Il est titulaire d'une licence en droit privé et d'un Master en droit privé fondamental de l'Université de Lomé.

Foli Fabrice Crédus Ekue est étudiant au doctorat à la Faculté de droit de l’Université Laval. Il a été chargé de travaux dirigés à l’Université de Lomé en plus d’avoir été encadreur à la clinique juridique de l’Institut supérieur de droit et d’interprétariat.

Il compte, par l'entremise de sa thèse, apporter encore plus de lumière sur des aspects juridiques liés à la technologie.

Aussi, la doctorante en droit, Marziyeh Asghar Poor, a reçu la Bourse Paule-Gauthier - Stein Monast d’une valeur de 5000$ pour ses « excellents résultats scolaires » durant son parcours universitaire.

Milo Hallak. Source: UOTTAWA
Milo Hallak. Source: UOTTAWA
Université d’Ottawa

L’étudiant en droit Milo Hallak a tout récemment été nommé lauréat du Prix Rosalie-Silberman-Abella de la Société royale du Canada en reconnaissance de son engagement envers la justice sociale et l’équité.

Ce prix d’une valeur de 1 000 $ est décerné chaque année au diplômé de chaque faculté de droit au Canada qui est le plus susceptible d’exercer une influence positive sur l’équité et la justice sociale au Canada ou dans le monde.

« La surprise a été immense, car je ne m’attendais pas du tout à recevoir un tel honneur, note-t-il. Je me suis senti surpris, mais surtout profondément honoré d’avoir été nommé lauréat. Ce prix ne fait que renforcer mon dévouement envers les causes qui me tiennent à cœur », dit-il.

L’un de ses gestes les plus notables aura été la création, en 2021, de l’Association pour les droits des personnes LGBTQ+ de la Section de droit civil de l’Université d’Ottawa.

Il s’est également impliqué auprès de la Clinique juridique du Mile End, au Centre de justice de proximité Côte-Nord, à la Croix-Rouge canadienne ainsi qu’au Bureau international de l’Université d’Ottawa.
2327

1 commentaire

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 6 mois
    sodrus
    Depuis que Marie-Pierre Robert est devenue doyenne de la faculté de droit de sherbrooke, toutes les nouvelles de sherbrooke parlent de sa Chaire de recherche droit religion et laïcité (sodrus) qui passe son temps à nous dire comment le multiculturalisme canadien est mauvais, comment les immigrants et les autres cultures (les musulmans surtout) apportent avec eux des problèmes (des crimes d'honneur, de la polygamie et tout le mal du monde) et comment il faut sévir criminellement contre "ces personnes". Une vision "tellement" ouverte sur le monde...

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires