Nouvelles

L’implantation d’un tribunal spécialisé en violence sexuelle et conjugale confirmée

Main image

Radio -canada

2023-10-25 12:00:00

Le ministre de la Justice vient d’annoncer la mise en place d’un tribunal spécialisé en violence sexuelle et conjugale. Comment ce tribunal va-t-il fonctionner?

Simon Jolin-Barrette et Maïté Blanchette-Vézina sont entourés de Robert Savoie, Martin Soucy, Guy Caron, Sophie Gasse et Éric L. Morin. Source: Radio-Canada / Isabelle Damphousse
Simon Jolin-Barrette et Maïté Blanchette-Vézina sont entourés de Robert Savoie, Martin Soucy, Guy Caron, Sophie Gasse et Éric L. Morin. Source: Radio-Canada / Isabelle Damphousse
Le ministre de la Justice et procureur général du Québec, Simon Jolin-Barrette, était de passage à Rimouski, mardi 24 octobre, pour annoncer l’implantation d’un tribunal spécialisé en matière de violence sexuelle et de violence conjugale.

Le palais de justice de Rimouski ainsi que les points de services de Matane, d'Amqui et de Mont-Joli font partie du projet pilote du gouvernement provincial. Ce sera aussi le cas du palais de justice de Rivière-du-Loup. Le ministre Jolin-Barrette s’était engagé en ce sens en mai 2023, en marge du tout premier colloque sur le sujet.

Différentes mesures ont été mises en place pour mieux répondre aux besoins des victimes qui peuvent notamment compter sur des dispositifs d’aide au témoignage. Il leur est maintenant permis de livrer leur témoignage derrière un paravent ou encore dans une salle de télétémoignage.

De plus, les victimes obtiendront un accompagnement pendant toute la durée des procédures. Trois nouvelles intervenantes sociojudiciaires de liaison se joindront au Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC). Simon Jolin-Barrette précise qu'outre Rimouski, il y en aura désormais une à Matane, une à Amqui et une autre à Mont-Joli.

Ces intervenantes auront notamment pour mandat d’évaluer les risques auxquels les victimes pourraient être exposées. Elles viennent de terminer une formation et seront bientôt en poste dans l'est du Bas-Saint-Laurent.

Fini le temps où les victimes devaient côtoyer leur présumé agresseur dans les corridors des palais de justice : des espaces sécurisés ont été aménagés (ou sont en voie de l'être) pour éviter qu’ils se croisent.

De plus, des formations sur les réalités relatives à la violence sexuelle et à la violence conjugale peuvent être offertes à toute personne susceptible d’intervenir au sein du tribunal spécialisé.

En conférence de presse, l'élu n'a pas caché sa fierté à l'idée que l'initiative suscite de l'intérêt à l'étranger, notamment en France, au Royaume-Uni ainsi que dans d'autres provinces canadiennes. « De dire qu'on place la personne victime au centre du processus judiciaire, je pense que c'est ce dont on peut être le plus fier », a déclaré Simon Jolin-Barrette, qui qualifie le Québec de précurseur à ce chapitre.

De plus, un procureur voué aux dossiers de violence sexuelle et conjugale de même qu'un technicien s'ajouteront à l'équipe du DPCP à Rimouski. « Ça va permettre d'être accompagné par un seul et même procureur du début à la fin », a dit le ministre.

Sa collègue à l’Assemblée nationale, la députée de Rimouski et ministre des Ressources naturelles et des Forêts, Maïté Blanchette Vézina, estime que « c’est un projet de société dont nous pouvons nous réjouir ».

Un déploiement inspiré du communautaire

Présente à l'annonce du ministre Jolin-Barrette, la directrice générale du CAVAC du Bas-Saint-Laurent, Sophie Gasse, indique que depuis quelques années, son organisme prône l'accompagnement de la victime. « Ça vient formaliser, systématiser l'intervention », souligne-t-elle.

Mme Gasse ajoute que « c'est aussi une belle reconnaissance du travail accompli. On peut mettre à profit justement notre expérience au profit du projet pilote de tribunaux spécialisés ».

En marge de l'annonce, la ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Maïté Blanchette Vézina, a rappelé que le projet visant une réfection du palais de justice de Mont-Joli chemine et qu'il est toujours à l'étude par la Société québécoise des infrastructures.

Le tribunal spécialisé a été créé en vertu d’une loi adoptée à l’unanimité par l’Assemblée nationale en novembre 2021. Il s’agissait d’une recommandation du rapport Rebâtir la confiance, déposé en décembre 2020. Au Québec, 17 districts judiciaires prennent part au projet.
1549

2 commentaires

  1. A
    A
    C'est tout à fait contre-nature et contre toute justice qu'une victime de vol de véhicule ou une victime de voies de fait voient leur dossiers traités en priorité moindre qu'une victime d'agression sexuelle.

    Catégoriser les victimes de la sorte en déroulant un tapis rouge pour certains c'Est le début de la perdition.
    Mais très payant en terme de votes.

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a 5 mois
    Il y a pire que le traitement prioritaire
    Pour poursuivre avec votre analogie construite autour de l'infraction de vol de véhicule, que dirait-ont d'un tribunal dont les juges, les façons de faire, et les résultats seraient sous la loupe et le matraquage idéologique perpétuel du lobby des propriétaires de chars et de leurs représentants les plus extrémistes (ceux qui lavent leur char à la main twé dimanche en faisant l'amour à leur véhicule, façon Elvis Gratton *) ?


    * à 12:00: https://www.youtube.com/watch?v=2m11yW2o_gg

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires