Nominations

Deux avocates renommées par le Conseil des ministres

Main image

Florence Tison

2021-02-11 08:30:00

L’une est nommée de nouveau membre du Comité de déontologie policière, et l’autre de la Régie des marchés agricoles et alimentaires. Qui sont-elles?

Me Louise Rivard. Photo : Site web du RGCQ
Me Louise Rivard. Photo : Site web du RGCQ
Le Conseil des ministres a reconduit le mandat de deux avocates à des postes de la fonction publique québécoise.

Me Louise Rivard redevient ainsi membre du Comité de déontologie policière, et Me Lucille Brisson de la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec.

Me Rivard est déjà membre du Comité de déontologie policière depuis 2004. La diplômée de l’Université de Montréal était auparavant à l’emploi de la Ville de Montréal en tant qu’avocate (1980-1990) puis de chef de module du service juridique de la Communauté urbaine de Montréal (1990-2001).

Avant d’être nommée au Comité de déontologie policière, Me Rivard était avocate au contentieux de la Ville de Montréal.

Elle aussi diplômée de l’Université de Montréal, Me Brisson a commencé sa pratique dans les Services juridiques communautaires de Pointe-St-Charles et Petite Bourgogne inc. (1978-1987), dont elle a d’ailleurs été la directrice entre 1981 et 1983.

Ensuite, direction la pratique privée jusqu’en 2016, année où elle a été nommée régisseuse à la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec. Me Rivard était jusqu’alors associée chez Beauchemin Brisson Avocats.
4395

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires