Nouvelles

La juge Eva Petras est décédée

Main image

Gabriel Poirier

2022-03-11 13:10:00

Le juge en chef de la Cour supérieure déplore une « lourde perte », d’abord pour le système judiciaire, mais aussi personnelle…

Eva Petras n’est plus… Source: Le Nécrologue
Eva Petras n’est plus… Source: Le Nécrologue
La juge en chef adjointe de la Cour supérieure du Québec, Eva Petras, est décédée, mercredi dernier, à l’âge de 71 ans. La magistrate occupait ce poste depuis juin 2015. Elle avait été nommée par le premier ministre Stephen Harper.

Elle succédait, à l’époque, à Jacques R. Fournier, l’actuel juge en chef de la Cour supérieure du Québec. Il est censé quitter son poste le 1er mai prochain pour siéger comme juge surnuméraire jusqu’à sa retraite.

« C’est une lourde perte pour le système judiciaire, une lourde perte pour ses collègues et une lourde perte personnelle », regrette au téléphone le juge Fournier.

Cette nouvelle, transmise hier matin à Droit-inc, a été confirmée par l’équipe des communications de la Cour supérieure. Eva Petras est décédée des suites d’un cancer à l’hôpital Royal Victoria de Montréal.

« La famille d’Eva remercie l’honorable Jacques Fournier, juge en chef de la Cour supérieure du Québec et son épouse Suzanne Coutu pour leur inestimable soutien et leur gentillesse. Durant ses derniers jours, Eva était touchée par l’amour et l’admiration contenue dans les multiples lettres écrites par des collègues du banc et membres de son soutien administratif », précise les services commémoratifs Mont-Royal.

Du droit de la famille…

Eva Petras a obtenu un baccalauréat en droit civil et un baccalauréat en common law de l’Université McGill, en 1980. Admise au Barreau l’année suivante, elle a orienté sa pratique en droit de la famille et en litige.

« J’étais très heureux qu’on la nomme comme juge en chef adjointe. Je voulais que nous accordions une plus grande importance au droit de la famille. J’étais heureux d’avoir, avec moi, quelqu’un de spécialisé dans ce domaine », se souvient le magistrat.

Jacques R. Fournier situe sur ce terrain l’héritage d’Eva Petras à la magistrature. « Elle était parmi les sopranos du Barreau en matière familiale. Elle a fait beaucoup, autant comme juge que membre du Barreau. »

La juge Petras a exercé le droit au sein des cabinets MacKenzie Gervais, de 1981 à 1986, et Lapointe Rosenstein, de 1986 à 1990. Elle a ouvert sa propre étude légale en 1990, le cabinet Eva Petras à Montréal.

« Ce qu’elle a fait a grandement aidé le Barreau familial et les justiciables dans ce domaine. C’est ce que je retiens d’elle, en plus du fait que nous riions souvent ensemble. »

… à la magistrature

Eva Petras était juge puînée de la Cour supérieure du Québec depuis 2006 lorsqu’elle a accédé au poste de juge en chef adjointe, en juin 2015.

Elle a aussi été chargée de cours en droit familial à la faculté de droit de l’Université McGill ainsi que membre du Comité disciplinaire et du Comité d’inspection professionnelle du Barreau du Québec.

« J’aimerais lui dire merci pour son soutien constant, et merci pour les justiciables qu’elle a admirablement bien servis », complète le juge Fournier.

Eva Petras est née à Montréal, le 23 juin 1950.



9541

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires