Nouvelles

L’IA qui entre dans la tête des juges

Main image

Didier Bert

2024-03-14 10:15:45

Jeffrey Gettleman, Maxim Isakov et Jimoh Ovbiagele. Source: BenchIQ
Le rêve de tout avocat est devenu réalité grâce à l’intelligence artificielle : comprendre comment pensent les juges…


On ne sait pas jusqu’où iront les capacités de l’intelligence artificielle (IA), mais cette trouvaille d’une legaltech de Toronto devrait intéresser bien des avocats…

Bench IQ vient de lever 2,1 millions de dollars auprès de firmes de capital de risque et de cabinets d’avocats pour financer son pré-amorçage.

Dans son annonce de lancement, Bench IQ affirme utiliser une technologie d’IA capable d’offrir « des informations complètes sur les modèles de prise de décision des juges, couvrant 100 % de leurs décisions », rapporte Reuters.

Ces informations ne s’appuient pas seulement sur les décisions écrites des juges, qui ne couvrent que 3 % de l’ensemble de leurs décisions, selon la firme. L'objectif du service proposé par Bench IQ est de permettre la compréhension de la prise de décision judiciaire afin d'aider les avocats à adopter des stratégies gagnantes.

« Les détails de cette réalisation sont actuellement confidentiels en raison de brevets en cours d’homologation », précise le communiqué de Bench IQ.

Bench IQ travaille avec 12 cabinets d’avocats figurant parmi les 100 plus grands cabinets américains, qui agissent comme clients pilotes. Les cabinets d'avocats Cooley, Fenwick & West et Wilson Sonsini Goodrich & Rosati figurent parmi les investisseurs, ainsi que des associés de Kirkland.

La firme torontoise n'est pas la seule à s'intéresser à la compréhension de la prise de décision des juges. Mais Bench IQ pourrait se distinguer par sa capacité à adopter une approche explicative, plutôt que simplement descriptive, du processus de décision.

Bench IQ a été fondée par Jimoh Ovbiagele, un entrepreneur en technologie juridique, Maxim Isakov, un ingénieur logiciel, et Jeffrey Gettleman, un avocat spécialiste de la faillite, qui est un ancien associé de Kirkland & Ellis.

« Tous les avocats sont dans la même situation : ils sont obligés d'utiliser une approche unique avec la plupart des juges qu'ils rencontrent », explique Jeffrey Gettleman, auprès de Reuters.

« Pendant près de vingt ans chez Kirkland, j'ai appris à quel point il est essentiel de comprendre la façon dont un juge pense pour atteindre son objectif », explique M.Gettelman, par communiqué. « Bench IQ permet aux avocats de comprendre leur juge comme aucune autre ressource ne peut le faire. Il les aide à construire des arguments dans lesquels ils peuvent avoir confiance et à obtenir les résultats souhaités. »

En apportant cette compréhension à ses clients, Bench IQ entend permettre aux avocats d’améliorer leurs résultats en salles d’audience.

666

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires