Nouvelles

Un homme d’affaires et un avocat accusés d’agression sexuelle

Main image

Radio-canada Et Cbc

2024-04-19 11:15:30

L’homme d’affaires Joey Therrien-Rivers et l’avocat Hugo Petit. Source: Facebook
L’homme d’affaires Joey Therrien-Rivers et l’avocat Hugo Petit. Source: Facebook

Un restaurateur et un avocat sont tous les deux accusés d’agression sexuelle sur une femme...

L’homme d’affaires Joey Therrien-Rivers et l’avocat Hugo Petit sont tous les deux accusés d’agression sexuelle sur une femme dont l’identité est protégée par une ordonnance de non-publication.

Les deux hommes ont comparu au palais de justice de Gatineau mercredi. Ils sont à nouveau attendus au tribunal le 5 juin.

Par courriel, le Service de police de la Ville de Gatineau a confirmé que la plainte a été prise en juin 2023 et qu’elle a ensuite été confiée au bureau des enquêtes criminelles. Les accusations ont ensuite été autorisées par le Directeur des poursuites criminelles et pénales. Ces accusations n'ont pas été prouvées en cour.

Joey Therrien-Rivers est propriétaire de quelques restaurants en Outaouais, soit Le Foubrac, le Sans Façon et le Meech & Munch. Consulté jeudi, le registre des entreprises du Québec contient toujours le nom de Joey Therrien-Rivers comme président ou comme co-propriétaire de ces trois entreprises.

Quant à son co-accusé Hugo Petit, il est un avocat inscrit au Barreau du Québec depuis l’année 2023, selon le site web de l’ordre professionnel. Il était auparavant à l’emploi du cabinet Robinson Droit des Affaires. Le fondateur et associé Bryan Robinson a confirmé à Radio-Canada que Hugo Petit n’a plus aucun lien avec le cabinet .

Joey Therrien-Rivers et Hugo Petit sont en liberté en attendant la suite du processus judiciaire.

3352

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires