Comment se sortir avec dignité d'un licenciement?
Comment se sortir avec dignité d'un licenciement?
Premier pas à ne surtout pas franchir: vous précipiter vers un chasseur de tête et lui lancer «J'ai besoin d'un emploi!» Peu importe ce que vous faites, évitez ce faux-pas.! insiste le spécialiste en droit des affaires, Bruce Stachenfeld, dans Above the law. Vous voulez plutôt négocier dans un rapport de force.

Si votre employeur est disposé à le faire, discutez avec lui des raisons pour lesquelles il a décidé de se départir de vos services. Que votre employeur vous aide ou non, prenez le temps d'analyser honnêtement les circonstances qui ont mené à votre limogeage.

Si vous avez tendance à blâmer vos associés ou vos collègues, gare à vous ! Partez du principe que vous avez échoué et posez-vous la question: pourquoi ? Un problème d'attitude, d'éthique, d'organisation ? Après réflexion, c'est peut-être que l'associé qui vous a embauché a quitté ou qu'un nouveau partenaire d'affaires vous a pris en grippe ? Durant ce processus, n'oubliez surtout pas d'analyser vos forces et identifier vos faiblesses à améliorer.

Prêt pour le démarchage?

Maintenant, vous êtes fin prêt à entreprendre vos démarches de recherche d'emploi dans un autre cabinet. D'abord, voyez si votre employeur peut s'avérer utile - la plupart des cabinets voudront entretenir leur réputation, et projeter une image positive malgré le départ d'un de leurs associés.

Demandez à votre employeur que votre nom demeure affiché sur le site Internet de la firme pour une période déterminée et que votre ligne téléphonique continue d'être active, que quelqu'un prenne les messages ou que vous ayez accès à votre boite vocale.

Si votre employeur refuse de collaborer, voici d’autres conseils.

Première étape: choisir son chasseur de tête. Quelqu'un qui prendra le temps de vous connaître en tant qu'individu afin de vendre adéquatement les qualités qui vous rendent unique.

Deuxième étape: faites travailler votre réseau. Annoncez à vos amis et contacts professionnels que vous êtes à la recherche d'un emploi dans un secteur juridique précis. Et rencontrez le plus de gens possibles dans l'industrie pour maximiser vos chances.

Troisième étape: rédigez votre curriculum vitae et - encore plus important - une lettre de présentation convaincante et qui se démarque. Misez sur ce qui fait de vous un avocat intelligent, qui montre de l'ardeur au travail, un leader naturel et que vous êtes enclins vers les autres.

Quatrième et ultime étape: préparez-vous à montrer que vous êtes en pleine possession de vos moyens en entrevue.

L'art de l'entrevue

Arrêtez tout de suite de vous dire que vous êtes mauvais en entrevue. Il suffit de s'exercer pour devenir excellent. C'est le moment de sortir l'analyse que vous avez fait sur vous-même. Tentez de communiquer ces qualités sans vantardise et le plus naturellement possible.

Évoquez subtilement votre facilité à monter des analyses légales, et citez-en des exemples.

La clé pour une entrevue sans dérapage: pratiquez-vous devant le miroir ou simulez avec votre conjoint ou un ami. Demandez-lui de vous poser la pire des questions. «Vous avez été fichu à la porte, qu'est-il arrivé ?» Peu importe la question-qui-tue, vous gagnerez en confiance en pratiquant votre réponse.

Et rappelez-vous que l'entrevue est un art qu'il faut pratiquer pour pouvoir un jour le maîtriser!