Me Pierre-Olivier Ménard Dumas pratique le droit des transports au sein du cabinet Stein Monast
Me Pierre-Olivier Ménard Dumas pratique le droit des transports au sein du cabinet Stein Monast
Qui sont les personnalités des affaires les plus suivies au Québec sur LinkedIn? Nicolas Poirier, Responsable E-commerce & Webmarketing chez Danièle Henkel Inc., s’est penché sur la question. De sa liste ressortent 68 influenceurs qu’il qualifie de généraux, pour les démarquer des recruteurs. Parmi ceux-ci, un avocat : Me Pierre-Olivier Ménard Dumas, qui pratique le droit des transports au sein du cabinet Stein Monast. Comment utilise-t-il LinkedIn? Est-ce l’atout phare pour un avocat aujourd’hui? Droit-inc l’a contacté.

Êtes-vous étonné d’apparaître sur cette liste?

Oui… Mais surtout par le fait d’y être le seul avocat. Tous les avocats devraient être dans la liste! Mon réseau compte plus de 4000 personnes. Je pratique en transport terrestre. Être sur LinkedIn et avoir un bon réseau c’est comme être dans un 5 à 7 avec seulement des gens intéressants. J’ai un réseau LinkedIn fait de gens dans l’industrie des transports, de confrères québécois avec qui j’ai collaborés et d’avocats aux Etats-Unis qui pratiquent en droit des transports.

À quoi peut servir un réseau comme LinkedIn quand on est avocat?

On reste au courant des changements d’emploi, des nominations. Des gens publient des nouvelles. C’est une très très bonne façon de rester connecté à l’industrie.

Ensuite, pour les avocats qui font du développement des affaires, c’est l’outil parfait! Il y a plusieurs clients que j’ai approchés comme ça. C’est le cas d’un de mes clients principaux. J’avais envie de travailler pour cette compagnie. J’ai identifié dans l’organigramme les gens qui seraient susceptibles de collaborer avec moi. J’ai cherché les contacts LinkedIn que l’on pouvait avoir en commun. Et voilà!

Est-ce que ça ne vous prend pas du temps ce réseautage en ligne?

Me Ménard Dumas se connecte sur LinkedIn quand il dîne seul.
Me Ménard Dumas se connecte sur LinkedIn quand il dîne seul.
J’y vais tous les jours mais j’utilise une application sur mon cellulaire. Ça n’empiète pas sur mon temps de travail, je me connecte quand je dîne seul, quand je prends une pause, etc.

Si je parle à une personne qui correspond à mon réseau, je lui envoie aussitôt une demande de contact sur LinkedIn. C’est aussi un bon outil pour faire un suivi. Au lieu d’envoyer un courriel après un 5 à 7 par exemple, on envoie une demande de contact. Je trouve que ça rend le contact bien plus facile à faire ensuite.

Comment vous en servez-vous?

Je suis très présent sur les réseaux sociaux. J’ai une page Facebook pro, en plus de LinkedIn et un un compte Instagram personnel. Sur LinkedIn, je m’adresse principalement en anglais. Je publie des nouvelles en lien avec ma pratique, mon industrie. Des choses qui peuvent avoir un intérêt, qu’on pourrait trouver dans une infolettre de cabinet. Mon Facebook pro est destiné plutôt au Québec, je m’y exprime en français. L’idée n’est pas de publier sans cesse mais de de rester présent. Ça participe au développement de la notoriété.

C’est important de donner pour recevoir. Il faut qu’un client potentiel voit le profil de l’avocat comme une ressource. Souvent, on a un beau site internet où on met toutes les dernières nouvelles, les dernières publications, etc. Ça devrait être publié également sur le profil LinkedIn. C’est facile de commencer, c’est un profil très dynamique.

Est-ce vraiment plus utile qu’un réseautage en direct?

Oui, j’en suis sûr, du moins ça participe au développement des affaires. J’ai atteint beaucoup de clients atteints par ce biais. Je n’ai jamais fait le calcul du retour sur investissement monétaire mais je sais que j’ai un nombre de clients croissant que j’ai pu contacter grâce à Linkedin. C’est un outil extrêmement puissant car il permet de voir les contacts que l’on a en commun avec une personne, un client potentiel. Je ne suis pas toujours à l’aise de réseauter dans un 5 à 7, alors que sur LinkedIn on peut se connecter à qui on veut, identifier les bonnes personnes et demander l’assistance d’un tiers pour permettre cette connexion.

Me Pierre-Olivier Ménard Dumas pratique le droit des transports et il exerce dans tous les aspects de ce domaine, soit les litiges commerciaux, pénaux et réglementaires et les aspects contractuels, administratifs et règlementaires liés au transport des marchandises et des passagers au Canada. Barreau 2007, il est diplômé de l’Université Laval.