« Les avocats et notaires de l’État québécois n’ont pas dit leur dernier mot ! »
« Les avocats et notaires de l’État québécois n’ont pas dit leur dernier mot ! »
Me Jean Denis a le retour au travail forcé des 1100 juristes du gouvernement en travers de la gorge. Mais il se dit fier du combat mené et assure que « les avocats et notaires de l’État québécois n’ont pas dit leur dernier mot », dans une lettre ouverte.

« Nous savons que ce n’est que partie remise pour que nous puissions obtenir un régime de négociation conforme à notre rôle particulier et notre indépendance de fonction, écrit-il. Nous souhaitons maintenant remercier toutes les personnes qui nous ont offert leur appui au cours de ce conflit. »

Me Denis tient d’abord, au nom de LANEQ, à remercier la population québécoise « qui a su comprendre l’importance du rôle des avocats et juristes pour le bon fonctionnement de l’État ».

Il remercie par ailleurs tout spécialement « les membres de la communauté juridique qui nous ont appuyés, qu’ils soient de pratique privée, des cadres juridiques du gouvernement ou des juristes de l’État retraités. Cet appui s’est également manifesté à l’extérieur du Québec, nos confrères des autres provinces ayant mis en lumière que la parité entre juristes est un état de fait partout au Canada, sauf ici» .