Jean Demaître, Richard Labrie et Thomas Harding
Jean Demaître, Richard Labrie et Thomas Harding
Les trois ex-employés de la Montreal Maine & Atlantic Railway (MMA), Thomas Harding, Richard Labrie et Jean Demaître, ont été reconnus non-coupables de négligence criminelle causant la mort de 47 personnes lors de la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic.

Les membres du jury devaient en arriver à trois verdicts distincts, comme s’il s’agissait de trois procès séparés.

Pour déclarer un accusé coupable, le jury devait conclure qu'il a omis de faire quelque chose qu’il était de son devoir d’accomplir et, ce faisant, qu'il a montré une insouciance déréglée ou téméraire à l’égard de la vie ou de la sécurité d’autrui, et que ce comportement a causé la mort des 47 victimes de la tragédie.
Ils étaient passibles d'une peine maximale d'emprisonnement à vie.

Au total, la Couronne a fait entendre 31 témoins pendant les 41 jours qu'a duré le procès. Thomas Harding, Richard Labrie et Jean Demaître n'ont pas témoigné lors du procès.

Ce verdict arrive après de longues années de procédures judiciaires. Les trois accusés avaient été arrêtés en mai 2014 avant d'être remis en liberté moyennant plusieurs conditions.

La responsabilité de la compagnie MMA dans les événements doit être déterminée dans un procès séparé.