Simon-Pierre Canuel n'ira finalement pas devant les tribunaux
Simon-Pierre Canuel n'ira finalement pas devant les tribunaux
Simon-Pierre Canuel n'ira finalement pas devant les tribunaux pour avoir failli mourir d'une réaction allergique, rapporte Le Journal de Montréal.

Ils poursuivait les administrateurs du restaurant et un serveur pour 490 000 dollars. Son conjoint qui l'accompagnait, Philippe Lavallée, réclamait quant à lui 25 000 dollars. Ils étaient représenté par Me François Daigle.

En mai 2016, le couple était allée manger au Bistro Le Tapageur, à Sherbrooke. M. Canuel avait mangé un tartare de saumon alors qu'il y est hautement allergique. Il n'avait pas d'auto-injecteur EpiPen sur lui.

Il avait alors passé une semaine en soins intensifs et deux jours dans le coma.

Les deux parties ont finalement conclu une entente à l’amiable dont le montant n'a pas été dévoilé.

M. Canuel assurait avoir commandé plusieurs plats, dont un tartare au bœuf, et spécifié être allergique au saumon.

Le serveur de son côté, affirmait plutôt que M. Canuel avait demandé un tartare au saumon et qu’il l’a informé de ses allergies aux fruits de mer.

M. Canuel réclamait également 420 000 $ à la station de radio FM 93 de Cogeco et un journaliste. Un reportage affirmait qu’il avait été victime d’événements semblables dans le passé au Québec et en France et qu’il aurait cherché à obtenir des compensations pécuniaires des restaurants.

M. Canuel a nié ces informations, mais il s’est désisté de la poursuite en avril 2017.