Le compte Instagram londonien « Magic Circle Confessions » n’existe que depuis début juin, et compte déjà plus de 2000 abonnés. Les avocats de Londres y lancent anonymement des confessions en les envoyant par message au gestionnaire du compte.

Un avocat confie avoir manqué une audience en pensant qu’elle était annulée à cause de la COVID-19. Son client n’en sait encore rien.



Un autre avocat indique boire quatre cannettes de lager à chaque après-midi en travaillant. Un autre encore se vante d’avoir couché avec cinq jeunes recrues du cabinets en moins d’un an et demi, et qu’il ne pourrait pas être plus fier.







Une idée à appliquer à la communauté juridique du Québec?