Mario Roy. Photo : Facebook
Mario Roy. Photo : Facebook
Le Barreau tente de forcer Facebook à se présenter devant la Cour supérieure pour outrage au tribunal, devant son refus de fermer définitivement le compte de Mario Roy, un citoyen Québécois qui s'est illustré lors de la dernière manifestation antimasque à Montréal, mercredi.

La Cour supérieure a déjà demandé à Facebook de fermer les comptes de Mario Roy en juin 2019. La cour a aussi exigé la fermeture de tous les comptes que l'intéressé serait susceptible d'ouvrir après ce premier jugement.

Or, en avril dernier, M. Roy a rouvert un nouveau compte sur lequel il donne des avis juridiques. Pour le Barreau, Facebook ne respecte donc pas les modalités d'un premier jugement.

« Selon notre compréhension, l’ordonnance obligeant Facebook à fermer les sites de M. Roy incluait tous les sites à venir. Mais Facebook prétend que ce n’est pas le cas. Facebook nous dit qu’il faut obtenir une nouvelle ordonnance de la cour parce que c’est un nouveau site », a expliqué à la Presse Hélène Bisson, la chargée des communications du Barreau.

Il faut dire que M. Roy n'est pas à son premier contentieux avec le Barreau du Québec. L'homme a déjà été reconnu coupable d’outrage au tribunal en lien avec des accusations de pratique illégale de la profession d’avocat.

Il y a deux ans, le Barreau demandait à M. Roy de cesser « d’usurper illégalement les fonctions d’avocat, d’en faire ou de prétendre en faire les actes » et de cesser « d’agir de manière à donner lieu de croire qu’il soit autorisé à remplir les fonctions d’avocat ou à en faire les actes » comme on peut le lire dans un jugement.

Anne-France Goldwater, François Legault et Horacio Arruda.
Anne-France Goldwater, François Legault et Horacio Arruda.
Même la bien connue Anne-France Goldwater a envoyé une plainte au Barreau contre M. Roy pour exercice illégal de la profession d’avocat en 2017.

Selon M. Roy, le Barreau voudrait l'empêcher d'enquêter sur « un réseau d’enlèvement d’enfants orchestré (sic) par ses membres ». Dans une récente vidéo publiée sur sa page Facebook, il réitère : le Barreau du Québec est corrompu.

D'après La Presse, il a dernièrement déposé à la SQ une plainte criminelle privée contre François Legault et Horacio Arruda, qu’il accuse de « haute trahison ». Il menacerait aussi d’« arrestation citoyenne » les 125 députés de l’Assemblée nationale. Une affirmation qu'il a réfutée dans une récente vidéo publiée sur sa page Facebook où il explique plutôt qu'il compte les accuser au criminel.

D'ailleurs, il préfère se présenter non pas comme un antimasque, mais comme un pro-choix.

Si le Barreau arrive à forcer Facebook à comparaître en Cour supérieure pour outrage au tribunal, ce serait une première au Québec.