Meryeme Manar et Adrianne Desmarais-Fyfe, les autrices. Photos : Courtoisie et site web de McCarthy Tétrault
Meryeme Manar et Adrianne Desmarais-Fyfe, les autrices. Photos : Courtoisie et site web de McCarthy Tétrault
La recherche de stage ou d’emploi est un processus qui peut être source de stress pour bon nombre de personnes. Ajoutez à cela une pandémie et vous avez la recette parfaite pour un processus de recrutement garanti d’être particulier.

Ce court article vise donc à vous donner quelques trucs et astuces afin de bien réussir les différents processus de recrutement en droit : édition COVID-19.

L’entrevue

Une chose qui est importante de garder en tête : bien que virtuelles, il faut offrir à vos entrevues d’embauche la même qualité de préparation que si elles se déroulaient en personne.

Ainsi, préparez-vous à répondre aux questions dites classiques, mais aussi à de nouvelles questions plus spécifiques à la situation actuelle (par exemple, comment avez-vous occupé votre temps durant le confinement? Qu’avez-vous appris sur vous-mêmes en cette période difficile? etc.).

Votre pitch de présentation revêt aussi toute son importance lors de la fameuse question « parlez-moi de vous » : il se doit d’être court et concis tout en vous permettant de mettre de l’avant deux à trois implications ou exploits sur lesquels vous souhaiteriez discuter davantage.

À noter que tout au long de votre entretien, il est nécessaire de maintenir vos réponses le plus concises possible puisque – comme vous l’avez sans doute déjà remarqué – il peut être plus difficile de rester concentrer lors d’échanges virtuels qu’en personne. Ainsi, pratiquez-vous à répondre aux questions qui vous seront posées en deçà d’une minute, selon le cas, afin de garder vos interviewers intéressés et éviter de leur faire perdre le fil.

Enfin, des entrevues tenues par visioconférence ou par téléphone peuvent emmener leurs lots de tracas. Toutefois, s’il s’agit de difficultés en lien avec la qualité de son de vos interlocuteurs, n’hésitez surtout pas à les en avertir : il vaut mieux indiquer ce type d’ennui dès le début plutôt que de continuer votre entrevue en ne comprenant que partiellement les questions qui vous sont posées.

Les précautions à prendre

En parlant de tracas, plusieurs précautions peuvent être prises préalablement à vos entrevues afin de limiter leur occurrence. Ces précautions sont de deux ordres : technologiques et environnementales.

Les précautions technologiques

Afin d’éviter les mauvaises surprises le jour tant attendu de votre entrevue, il est essentiel de vous familiariser avec la plateforme qui sera utilisée. Assurez-vous d’avoir téléchargé l’application ou l’extension requise sur votre ordinateur ainsi que d’effectuer au moins un appel test avec vos proches (peut-être même, profiter de l’occasion pour pratiquer vos questions et réponses d’entrevue!). Profitez de cette occasion pour tester vos accessoires tels que vos écouteurs, votre caméra et votre microphone. Cela vous permettra de vous assurer qu’il n’y a pas de retour de son ou d’écho lorsque vous vous adressez à vos interviewers.

La qualité de la connexion Internet est un autre point primordial pour le bon déroulement d’une entrevue virtuelle. En effet, personne ne souhaite perdre son réseau en pleine entrevue : non seulement cela vous causera un stress supplémentaire, mais vous serez aussi coupé dans votre élan et il pourra être plus difficile de se remettre dans le bain de l’entrevue. Pour éviter ce type de scénario, vous pouvez effectuer, par exemple, des tests de connectivité (et contacter votre fournisseur Internet si vous réalisez qu’il y a un problème).

Si vous partagez votre réseau avec plusieurs appareils, il peut être judicieux de limiter le nombre d’appareils connectés au moment de votre entrevue ou, encore mieux, de connecter votre ordinateur à l’aide d’un câble Ethernet pour éviter toute déconnexion du réseau Wi-Fi.

D’ailleurs, pour cette raison, l’utilisation d’un ordinateur plutôt que d’une tablette ou d’un téléphone intelligent est à favoriser.

Finalement, si vous avez un abonnement qui le permet, vous pouvez aussi laisser votre réseau Internet téléphonique connecté à votre ordinateur afin d’assurer un réseau de secours dans la situation où votre connexion Wi-Fi résidentielle cesse de fonctionner. Ainsi, vous ne serez pas déconnecté de votre entrevue, malgré tout problème Internet qui pourrait survenir.

Les précautions environnementales

En ce qui concerne votre environnement, assurez-vous de bien sélectionner le lieu où vous allez réaliser vos entrevues. Il devrait s’agir idéalement d’une salle bien éclairée et fermée afin d’éviter qu’il n’y ait trop de mouvement derrière vous (une personne qui passe pendant votre entrevue ou bien un animal de compagnie qui requiert l’attention de son maître).

Privilégiez un fond qui ne soit pas distrayant; favoriser les murs neutres qui ne sont pas trop chargés ou sinon les fonds virtuels. Le cadrage de votre caméra est aussi un point à considérer avant de débuter une entrevue. Ainsi, ajustez le tout au préalable afin de vous assurer que vous êtes centrés et que l’éclairage ne crée pas de contre-jour ou d’ombres sur votre visage.

Un autre élément à considérer avant de débuter votre entrevue et de vous assurer qu’il n’y aura pas de bruits de fond qui pourraient venir perturber votre entretien. Toutefois, s’il s’agit de bruits inévitables comme, par exemple, des jeunes enfants, des animaux de compagnie bruyants ou bien de bruits de construction, assurez-vous d’avertir vos interviewers au préalable : le confinement nous oblige malheureusement à devoir nous ajuster aux aléas de la vie.

Pour tous les bruits qui peuvent être limités, n’hésitez pas à demander un instant à vos interviewers pour aller régler la situation. Dans ce cas, excusez-vous et éteignez votre caméra et votre micro le temps de remédier à la situation.

ATTENTION, n’oubliez pas de fermer les différents onglets ouverts dans votre ordinateur ainsi que de mettre vos appareils en mode silencieux ou «ne pas déranger» lors de vos entrevues. Le bruit de notifications ou d’une publicité qui débute pendant que vous êtes en train de vous faire interviewer est la dernière chose que vous souhaitez!

L’étiquette

Savoir maintenir une bonne étiquette est un point clé de toutes relations sociales. Lors d’une entrevue, cet élément demande une plus grande attention de notre part. Ainsi, bien que votre entrevue se déroule au moyen d’outils technologiques, il est essentiel de garder nos bonnes manières.

Tout d’abord, assurez-vous de maintenir une posture soignée. En effet, malgré la distance, quelqu’un qui est écrasé sur sa chaise ne donne pas bonne impression, particulièrement pour un futur employeur.

De plus, en assurant votre bonne posture, cela vous permettra de limiter vos mouvements inutiles, ce qui évitera de distraire vos interviewers non seulement visuellement, mais aussi auditivement puisque votre microphone capte beaucoup plus de sons ambiants que vous le pensez. Un petit truc à ce sujet : asseyez-vous sur le bout de votre chaise! Cela vous oblige à maintenir votre dos droit ainsi que vos pieds au sol pour ainsi éviter tout mouvement et bruit non désiré.

Il est aussi important de vous exprimer de façon claire et articulée tout en maintenant un contact visuel avec vos interlocuteurs. Pour ce faire, gardez en tête de regarder la caméra lorsque l’on vous parle et de regarder votre écran lorsqu’on s’adresse à vous. Évitez de fixer votre image dans le bas de l’écran!

Aussi, par prévention en cas de décalage du son, il peut être judicieux de laisser une courte période de grâce à vos interviewers avant de répondre à leurs questions. En effet, mieux vaut être prudent que de couper la parole de notre interlocuteur par inadvertance.

Finalement, n’oubliez pas d’envoyer un courriel de remerciements à vos interviewers à la fin de votre entrevue. Ceci est l’occasion idéale pour réitérer votre intérêt pour le poste ainsi que pour démontrer votre réelle appréciation des échanges que vous avez eus avec eux plus tôt dans la journée.

En conclusion, les processus de recrutement peuvent être des périodes très stressantes. Il est primordial de vous faire confiance et de rester vous-mêmes. Bien sûr, cela ne signifie pas de ne pas vous préparer, mais plutôt de trouver un juste équilibre afin d’éviter de perdre sa spontanéité lors de ses entrevues.

Les recruteurs cherchent de futurs collègues, des gens sur qui ils pourront compter et il est important de ne pas vendre une facette de vous qui n’est pas authentique. Profitez donc de cette expérience pour vous familiariser avec les différents domaines de pratique ainsi que les différents employeurs. Les opportunités viendront en temps et lieu.

Bonne chance à tous et à toutes!

À propos des autrices

Les étudiantes en droit Meryeme Manar et Adrianne Desmarais-Fyfe sont membres de la section étudiante de l’ABC-Québec et représentantes de l’École du Barreau.