Coleen Lambert. Photo : Site web de McCarthy Tétrault
Coleen Lambert. Photo : Site web de McCarthy Tétrault
Dans un numéro spécial du The Globe and Mail sur les meilleurs employeurs en matière de diversité, Coleen Lambert, une adjointe juridique noire chez McCarthy Tétrault, dresse un portrait de son quotidien.

« J’ai toujours l’occasion de dire ce que je dois dire, car j’ai une voix ici », a notamment indiqué la jeune femme au quotidien torontois.

Jointe par Droit-inc, Mme Lambert n’a pas donné suite à notre demande d’entretien.

La jeune femme affirme notamment avoir été charmée par les efforts d’inclusion déployés par Me Dave Leonard, chef du bureau de Toronto. Après la mort de George Floyd en mai 2020, Me Leonard a partagé un courriel à ses employés pour réitérer le soutien du cabinet à la communauté noire.

« J’ai contacté Dave pour lui dire que j’apprécie vraiment la façon dont il utilise sa plateforme pour sensibiliser le personnel aux injustices raciales », a-t-elle expliqué au Globe and Mail.

Coleen Lambert est maintenant l’une des responsables du groupe d’action pour les personnes racisées chez McCarthy. Ce comité participe des efforts d’inclusion et de diversité du cabinet.

Dans le cadre de son entretien au Globe and Mail, l’adjointe juridique a partagé une expérience de travail discriminante qu’elle a vécu chez son ancien employeur. Un collègue lui aurait déclaré que ces cheveux n’étaient pas professionnels.

« J’aime mes grands cheveux bouclés, et, chez McCarthy, je n’ai pas à les cacher et à cacher qui je suis », a-t-elle conclu, fièrement.

Mme Lambert travaille au bureau de McCarthy Tétrault à Toronto.